Université d'Abomey-Calavi, classement unirank, meilleures universités afrique

FESCUAO 2017 : À travers l’art et la culture, la jeunesse se rassemble autour des objectifs de paix et de développement en Afrique de l’ouest

101

Du 17 au 28 août 2017, l’Université nationale de Ouagadougou a accueilli la 14e édition du festival des clubs UNESCO universitaire de l’Afrique de l’Ouest (Fescuao), festival qui regroupe les clubs Unesco du Togo, du Mali, du Bénin, du Niger, de la Cote d’Ivoire et du Burkina Faso. Pendant une semaine, les festivaliers ont donc gavé le public de Ouagadougou des perles de leurs créations théâtrales folkloriques, art plastiques, tout ceci dans le sens de la promotion des valeurs ouest-africaines et la promotion d’un climat de paix.

« Rôle et responsabilité des jeunes dans l’atteinte des objectifs du développement durable dans l’espace CEDEAO », c’est le thème fédérateur de cette édition 2017 du festival des clubs UNESCO universitaire de l’Afrique de l’ouest (Fescuao).

À en croire le secrétaire général à l’organisation de cette édition 2017 dudit festival, Steve AKLESSO, lors du lancement, ce thème tient d’une importance particulière puisqu’« il est important que nous les jeunes nous militions pour la paix, la sécurité et le développement de l’Afrique de l’ouest ». D’ailleurs a-t-il précisé, la jeunesse en elle-même joue un grand rôle pour l’atteinte de ces objectifs. Ainsi, du 17 au 28 août 2017, les différents Clubs UNESCO universitaire du Bénin, du Burkina Faso, de la cote d’Ivoire, du Mali, du Niger et du Togo, représentés par de fortes délégations, ont dans la logique de la participation à ce grand festival, fait un engagement dans la droite ligne de ces objectifs.

C’est ainsi que dans cette même logique, ce festival biennal se fait déjà dans le but de faire les points des actions menées par les clubs UNESCO de ces États, ceci sans occulter les difficultés rencontrées dans la lutte de ceux-ci pour la paix et la sécurité. Les conférences présentées par chaque délégation en ont été l’exemple.

Celui de l’Uac a donc exposé sur le thème : « rôle des mouvements des jeunes en particulier des clubs UNESCO dans la gestion non violente des crises en milieu universitaire ». Par ailleurs, considérant la dimension culturelle du développement, les différentes délégations ont présenté des spectacles artistiques et culturels.

Hortensia Béhanzin



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *