FESCUAO EDITION 2019: Le comité national d’organisation déjà installé

100

Le Réseau scientifique des clubs universitaires de l’Afrique de l’Ouest (RESCUAO) a procédé le jeudi 4 octobre 2018 à l’installation du comité national d’organisation du Festival  scientifique et culturel  des clubs Unesco universitaire de l’Afrique  de l’Ouest(FESCUAO). La cérémonie a eu lieu dans la salle d’étude de la résidence Bid  E de l’université d’Abomey-Calavi

Après la 14ème édition du festival scientifique et culturel des clubs universitaires de l’Afrique de l’Ouest organisé le 19 août 2017 dans le pays des hommes intègres, le choix de l’édition de (2019) a été porté sur le Bénin en l’occurrence sur l’Université d’Abomey-Calavi. Pour une réussite parfaite des festivités, le Réseau scientifique des clubs universitaires de l’Afrique de l’Ouest s’est dépêché de mettre en place un comité pouvant réfléchir sur l’organisation des activités entrant dans le cadre de l’édition 2019 de ce Festival scientifique et culturel des clubs universitaires de l’Afrique de l’Ouest. C’est ainsi que neuf membres de l’Ensemble artistique et culturel des étudiants (Eace) ont été choisis pour siéger dans ledit comité. Il s’agit de Brice Bonou au poste de président ; Randolph  Padonou, premier vice-président ; Carlos Adékambi,  deuxième vice-président ; Giovanni  Houansou, secrétaire général, Hortensia Béhanzin, Secrétaire général adjoint ; Akpé Carole Lokossou, trésorière générale ; Jacob Mambou, trésorier général adjoint ; Joannès  Doglo, secrétaire à la communication  et à l’information et  Giscard  Adjakpo comme secrétaire à l’organisation  et à la planification.

Thomas Bouda, le secrétaire général du RESCUAO  qui a procédé à la validation du comité les a invités à travailler pour que ce festival soit un « festival inédit, en matière de qualité et qu’il soit porteur de beaucoup d’innovations ». Cinq pays seront au rendez-vous  de ce festival : le Bénin, le Togo, la Côte- d’ivoire, le Mali, le Burkina-Faso et le Niger. Pour  Carlos A. Zinsou, le directeur de l’Eace et le 2ème vice-président du comité d’organisation, c’est  une opportunité pour les Béninois de réfléchir  sur  les  démarches à mener pour  lutter contre la crise sociopolitique qui freinent l’évolution du pays et sur les promènes qui minent le développement de la culturelle du pays. Le rendez-vous est donc pris pour le mois d’août  2019.

Emmanuel  AZINHOU



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *