Fin du 7eme colloque scientifique à l’UAC : Le rectorat prime 3 meilleurs etudiants du monde scientifique

96

La septième édition du  colloque des sciences, culture et technologie  a connu son épilogue.  Démarrée depuis le lundi 16 septembre 2019, elle a été clôturée ce vendredi 20 septembre dans l’amphithéâtre idriss Deby Itno. Une occasion pour les scientifiques réunis, de primer 03 étudiants pour leurs travaux de recherches  de qualité très appréciés par le monde scientifique présent.

 

Ce fut un moment de partage de connaissances axé sur le savoir de la science, de la culture et de la technologie. Pendant cinq (05) jours, acteurs scientifiques, universitaires et partenaires se sont retrouvés autour de plusieurs activités. Un évènement historique qui a connu la présence de plusieurs autorités notamment le vice-directeur de cabinet du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du recteur Maxime da Cruz. En effet, les travaux de recherches soumis aux candidats sont basés sur des thématiques  diverses. Dans le jargon scientifique, il est  intitulé, ”la  production de Poster”.

LORS DE LA CLOTURE

Après un travail rigoureux des membres du jury présidé par le professeur Imorou Madjibou, <<les meilleurs  posters qui sont retenus viennent de 04 ateliers….>> il s’agit  poursuit- il,  primo, de l’atelier  médecine humaine et pharmacie,  sciences et technique,   secundo de l’atelier physique et sportive. Tertio, des sciences exactes et sciences de l’ingénieur et quartio, des sciences naturelles et agronomiques.

LORS DE LA CLOTURE

Près d’une cinquantaine de candidats ont été donc évalués dans toutes les catégories suscitées, seulement 03 ont été sacrés meilleurs. S’agissant des prix, ils varient entre 100 et 500 mille de par la qualité des résultats soumis au jury. Ainsi, sur les 04 ateliers qui ont concouru, le  premier prix est  revenu à la catégorie de l’impact de la supplémentation en termite Tri-nervis termite, Tri-nervius sur les performances bio économiques des coquelaires isabronne au démarrage, notamment le numéro 92 qui a tiré son épingle du jeu avec une enveloppe financière de 500mil FCFA.

LE PRESIDIUM DE LA CLOTURE

La catégorie d’hoxycologie des espress d’hidro-détalolique de l’école du trône de vélocarbure santalinéaludex, un amicalement utilisé en Afrique de l’ouest prend la deuxième place avec le numéro 104 pour un montant  de 300 mille. Le numéro 452 décroche la 3eme place dans la catégorie de gab-fililng des donnés manquante de plus de chaleur latente et estimation des incertitudes associés, pour une enveloppe financière de 100mille francs.

Il faut préciser que plusieurs prestations artistiques ont meublé cette cérémonie riche en couleur…

 

Oyéyèmi AGANI



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *