Focus sur les 09 meilleurs joueurs du mondial depuis 1982 : L’Europe et l’Amérique du Sud les plus représentés

96

Depuis la Coupe du monde 1982 en Espagne, le meilleur joueur de chaque Mondial est récompensé du Ballon d’Or Adidas. Cette récompense est notamment tombée entre les mains de stars telles que Maradona, Zidane, Ronaldo ou Messi.

Initié lors de la coupe du monde 1982 en Espagne, le Ballon d’Or Adidas est décerné au meilleur joueur de la dite compétition. Dans ce top 9 de cette récompense individuelle on retrouve majoritairement les joueurs Sud-Américain et quelques Européennes.

 

Espagne 1982 : Paolo Rossi (Italie)

Il fut le premier à remporter la Ballon d’Or Adidas. L’Italie, avec Rossi en porte-drapeau, a remporté sa troisième étoile. Il avait réalisé un ‘hat-trick’ contre le Brésil et un doublé contre la Pologne, puis avait inscrit un but lors de la finale contre l’Allemagne de l’Ouest.

 

México 1986 : Diego Armando Maradona (Argentine)

Il n’y a rien à rajouter. Tout footballeur se souvient du but d’anthologie qu’il avait inscrit face à l’Angleterre, tout comme sa fameuse ‘Main de Dieu’, également contre les Anglais. Il a porté l’Argentine vers le titre.

 

Italie 1990 : Salvatore Schillaci (Italie)

Sans doute le joueur le moins réputé de ces neufs joueurs à avoir été élu meilleur joueur du tournoi. Il a terminé meilleur buteur avec six réalisations pour la ‘Squadra Azzura’, tous inscrits après la phase de poules. Ils n’avaient pas remporté la Coupe du monde cette année là, mais Schillaci avait remporté le Ballon d’Or Adidas grâce à ses buts.

 

États-Unis 1994 : Romário (Brésil)

Le Brésil avait gagné la compétition aux tirs au but face à l’Italie cette année là et Romário avait inscrit cinq buts, qui ont été cruciaux en quarts et en demis.

 

France 1998 : Ronaldo Nazário (Brésil)

Malgré la défaite 3-0 en finale face aux Bleus, Ronaldo avait remporté cette distinction. Il avait incrit quatre buts en sept matches pour la Seleçao.

 

Corée du Sud et Japon 2002 : Oliver Kahn (Allemagne)

Il n’avait pas été impérial en finale contre le Brésil. Un ballon mal capté avait permis à Ronaldo d’ouvrir le score et il avait échoué 2-0 avec la ‘Mannschaft’. Mais il avait été excellent tout le reste de la compétition.

 

Allemagne 2006 : Zinedine Zidane (France)

Il avait quitté la Coupe du monde (et sa carrière) sur le coup de tête envers Marco Materazzi. Mais avant ce vilain geste, il avait joué à un niveau excellent en Allemagne, avec 3 buts en 6 rencontres, et a été élu meilleur joueur du tournoi.

 

Afrique du Sud 2010 : Diego Forlán (Uruguay)

L’Uruguay avait atteint les demis-finale en 2010, grâce notamment à un Diego Forlán étincelant. Avec 5 buts, il avait terminé co-meilleur buteur avec Villa, Müller et Sneijder.

 

Brésil 2014 : Lionel Messi (Argentine)

Cette récompense avait été largement critiquée, puisque si certes il avait mené l’Argentine en finale, il avait été loin de son brillo habituel.

 

 

Réalisation : Marcel HOUNKANRIN



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *