FORMATION DE RENFORCEMENT DES CAPACITES:
Les financiers du cous-ac désormais outillé

159

Le Centre des œuvres Universitaires et Sociales a organisé deux sessions de formations au profit des acteurs de la chaîne de dépenses publiques du COUS-AC. Cette formation de deux semaines a démarrée le 06 janvier 2021 au resto- Bid à l’Université d’Abomey-Calavi.


« Renforcer les capacités des agents de la chaine des dépenses publiques sur les innovations du SYSCOHADA révisé et l’organisation comptable du COUS-AC ». Tel sont les buts visé par les autorités du centre des œuvres universitaires et sociales (COUS-AC), en initiant ces sessions de formations au profit des acteurs de la chaine des dépenses publique du COUS-AC. A l’ouverture de ces sessions de formation qui vont se déroulées du 6 jusqu’au 15 janvier 2021, Ghislaine FAGBOHOUN, Directrice du COUS-AC, a en amont rappelé, l’importance de cette formation. Pour elle, « A l’issu de ces sessions de formations, le COUS-AC, pourra produire par ses propres compétences internes, des états financiers conformes au modèle du SYSCOHADA révisé ».


En effet, grâce à cette formation, ces acteurs de la chaîne de dépenses publiques du COUS-AC pourront actualiser leurs connaissances pour mieux faire face aux exigences de la loi N° 94-009 du 28 juillet 1994, qui bientôt est remplacée par la loi N° 2020-20 du 2 septembre 2020 portant création, organisation et fonctionnement des entreprises publiques. Par ailleurs, Sokenou Dossa H., Agent comptable du COUS-AC, a exprimé ces attentes vis-à-vis de ses collaborateurs bénéficiaires de cette formations. Il confie « à la fin de ces sessions de formations, notre attente est que les collaborateurs pussent s’approprier les notions clés issu de cette réforme sur le plan régional ».

S’inscrivant dans la logique, la Directrice du COUS-AC, Martel «  mes attentes sont sans équivoque : chacun doit véritablement améliorer son rendement à l’issu de ces sessions de formations ». Faut le rappeler que la seconde session de cette formation va démarrer du 18 au 22 janvier 2021.

Syntiche Sossoukpe (stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *