GRANDE CAMPAGNE DE SALUBRITE A DJIDJA : l’UEED œuvre pour des espaces publics sains et vivables

194

L’Union des élèves et étudiants de Dan (UEED), dans sa dynamique de promouvoir un cadre de vie adéquat pour le développement durable de leur localité, a organisé le 30 décembre 2020, une grande campagne de salubrité dénommée : œuvrons pour des espaces publics sains et vivables à Dan. Armées de houes, coupe-coupe, balaies et autres accessoires, le centre de santé de Dan, le commissariat et la maison des jeunes de cet arrondissement de la commune de Djidja (Zou) ont été les espaces publics ciblés par ces jeunes dévoués, en cette première édition.

 

Photo de famille à la fin des travaux

Assainir les espaces publics de Dan en vue d’un cadre de vie sain et vivable. Tel est le mot d’ordre des membres de l’UEED, une association des élèves et étudiants de l’arrondissement de Dan dans la commune de Djidja, pour contribuer au développement durable de leur localité.

Massivement mobilisés autour de leur président AKABASSI Bénédicte, l’occasion a été pour ces jeunes de montrer le bon exemple afin d’impacter l’ensemble de la population de Djidja dans la prise conscience de l’importance d’assainir leur milieu de vie. Les travaux de nettoyage ayant pris en compte la maison des jeunes, le centre de santé et le commissariat de cet arrondissement, cette initiative de sensibilisation n’a pas manqué la félicité de quelques autorités locales et administratives.

Pour Marcel GUIDIHOUNME Chef d’arrondissement de Dan, « c’est un acte de grande portée très louable qui mérite le prix de l’or ». Un mérite que reconnait également Wassoutanou Imorou, commissaire de Dan. Emu de cette initiative qui vient selon sa déclaration,  certifier que l’UEED est véritablement un « exemple » à suivre ; il a eu à féliciter au nom de toute la Police Républicaine et surtout de l’unité de police de Dan ‘’cette jeune génération consciente’’. Pour sa part, Édouard Houangni major du Centre de santé de Dan, encourage l’idée de cette campagne de salubrité et affirme qu’elle « mérite d’être pérennisée afin que notre environnement reste et demeure sain pour toujours ».

Notons que cette initiative s’inscrit en effet dans la droite ligne du projet « gestion des ordures ménagères dans les espaces publics » qui selon le président de l’Union AKABASSI Bénédicte, connaitra bientôt sa phase pratique. Il promet donc que cette activité sera pérennisée sur de long terme afin de permettre à la population de prendre conscience de l’importance d’assainir leur cadre de vie.

Sèna Serge ADJAKOU



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *