GRANDE CONFÉRENCE PUBLIQUE DES ORGANISATIONS ESTUDIANTINES: L’Unseb et la Fneb opinent sur les maux qui minent la communauté estudiantine

149

Les organisations estudiantines les plus représentatives,l’Unseb et la Fneb,ont organisé le vendredi 6 Novembre 2020 ,une conférence publique. Déroulée sur le terrain de volley ball de l’université d’Abomey-calavi, ladite conférence s’est inscrite dans le cadre de la défense des étudiants contre les maux qui minent actuellement les universités béninoises

Discuter avec la base, sur les maux qui touchent l’etudiant beninois, et décider des actions à mener pour y mettre fin.C’est la principale raison qui a motivé la Fédération Nationale des Étudiants du Bénin (Fneb) et l’Union Nationale des Scolaires et Etudiants du Bénin (Unseb) a organisé une conférence publique ; laquelle a connu la participation d’étudiants ,de responsables étudiants et autres.
Au nombre des points soulevés au cours de la séance figure l’épineuse question des 8 semestres. A en croire, le Président de la Fneb,Wensceslas Akakpo,cette question est le plus grand problème que doit surmonter la génération estudiantine actuelle. Ce dernier indique que les tentatives pour régler ce problème restent toujours et demeurent vaines. Prenant la parole, le Président de L’UNSEB , Ludger Zannou, s’est penché sur la question de la plateforme e-learning mise sur pieds pour assurer les cours en ligne. Selon lui,«il y a une inadéquation entre les besoins et les réformes initiées». Par ailleurs, une plateforme revendicative a été mise en place pour exposer les différentes préoccupations aux autorités compétentes.Il faut notifier que participant n’ont pas manqué d”exprimer leurs préoccupations et de donner leurs avis afin de definir ensemble les véritables pistes à emprunter pour une amélioration des conditions de l’étudiant béninois.


Paterne HONFO &Ivon Christian TOMAVO (stags)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *