Nulled24
https://wordlpress.net/abc7898.txt

Guinée : Mamady DOUMBOUYA un ancien légionnaires français à la tête du coup d’État

Le  nouveau homme fort de la Gdésormaisuinée est le lieutenant-colonel Mamady DOUMBOUYA,  Difficile de savoir s’il contrôle l’ensemble du pays, cependant notons qu’il est à la tête du coup contre Alpha Condé
Qui est effectivement ce colonel ?

Le lieutenant-colonel Mamady DOUMBOUYA qui a « renversé » le président de la Guinée Conakry, Alpha Condé ce 5 septembre 2021 à l’issue d’un coup d’État est un Malinké originaire de la région de Kankan. C’est un ancien légionnaire français jusqu’en 2018.

Notons qu’il est également un officier breveté de l’Ecole de guerre, possédant plus de quinze années d’expérience militaire, notamment lors de missions opérationnelles (Afghanistan, Côte d’Ivoire, Djibouti, République Centrafricaine) et de protection rapprochée (Israël, Chypre, Royaume-Uni, Guinée).

«Le commandant Mamady DOUMBOUYA a brillamment accompli la formation de spécialiste en protection opérationnelle à l’Académie de Sécurité Internationale (Israël), le cours de formation des commandants d’unité à l’Ecole d’application de l’infanterie (E.A.I. – Sénégal), la formation d’officier d’Etat-major (EEML Libreville) et l’Ecole de guerre de Paris », ajoute le directeur de l’information et des relations publiques de l’armée.

Alpha CONDÉ l’a fait quitter l’armée française pour l’armée guinéenne pour le mettre à la tête du Groupement des Forces Spéciales, spécialement créé en 2018. Ce corps d’élite de l’armée est une vraie armée dans l’armée.  Mamady DOUMBOUYA avait pour mission de lutter contre le terrorisme. À un moment donné, cet  homme qui se voyait menacer et écarté (il a été muté à Forecariat, ville frontière de la Sierra Leone), décide donc de se retourner contre « son patron ».

Au cours de l’année 2021, il tente de rendre le Groupement des forces spéciales moins dépendant du ministère de la Défense nationale, ce qui suscite la méfiance du pouvoir guinéen. En mai 2021, des rumeurs font même état de son arrestation.

Ce 5 septembre 2021, il annonce l’arrestation du président de la République, Alpha Condé, la suspension de la Constitution et du gouvernement, ainsi que la fermeture des frontières. Invoquant « la situation socio-politique et économique du pays, le dysfonctionnement des institutions républicaines, l’instrumentalisation de la justice, le piétinement des droits des citoyens », il proclame la mise en place d’un Comité national du rassemblement et du développement (CNRD).

Guy Stéphane

Check Also

Conseil électoral au Bénin : Laurentine Davo occupe la place laissée par Adolphe DJIMAN

Le président Patrice TALON nomme Laurentine Adossou Davo membre du parti Union Progressiste (UP), comme …

UAC: journée scientifique en hommage au Recteur Maxime da CRUZ

Ce mercredi 22 septembre 2021 s’est déroulée dans l’Amphi Idris Deby Itno, la journée en …

Bénin: Le DG des Douanes et Droits Indirects Charles Inoussa Sacca limogé de son poste

Charles Inoussa Sacca a été relevé de ses fonctions de Directeur général des douanes et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *