Hommage, Géro Amoussouga, Université senghor, sénégal, Thierry Verdel, Sénégal, Bénin, Uac, Le Héraut

EN GUISE D’HOMMAGE : Thierry Verdel rend visite à  la famille  du prof. regretté  Géro-Amoussouga

133

 

Thierry Verdel, recteur de l’université Senghor du Sénégal a rendu hommage au regretté professeur, béninois, Fulbert Géro-Amoussouga. Celle-ci s’est tenue à travers une visite de la famille du regretté dans son domicile   sis au quartier Gbèdjromèdé, à Cotonou, ce mardi 28 novembre 2017.

En vue  de conférer un hommage en la mémoire  du regretté professeur Fulbert Géro Amoussouga, Thierry Verdel, recteur de l’université Senghor du Sénégal, rend visite à la famille Amoussouga.  La cérémonie s’inscrit dans le cadre d’une courte visite à  l’image de sa brièveté  et de la sobriété qui l’a  caractérisé.

Ayant duré à peine une trentaine de minutes, elle a réuni autour  d’elle  environ une vingtaine d’invités, essentiellement constitués d’universitaires.  Devant  la délégation de la famille  du regretté, formée de deux enfants, Patricia et Abraham Amoussouga, de leur mère, Marie Odile Attanasso, puis de son frère Alain, le recteur de l’université Senghor a dit les hommages de l’institution qu’il  représente. Ce dernier affirme, inscrire sa visite dans  l’optique de « ranimer le souvenir  d’une personne très chère pour  l’université Senghor et non de raviver les tristesses ».

Le recteur  choisit d’ailleurs l’occasion  pour  faire  une confidence, « Amoussouga, c’est le nom, à  l’université, qui résonne le plus  dans la tête  du personnel à  cause de sa simplicité, son charisme et la gentillesse avec laquelle  il traite les gens ». Alain Amoussouga, ayant  parlé  au nom de la famille, s’estime très  heureux pour la visite qui leur est rendue et souligne que cela participe de la « cicatrisation des plaies, car, la famille  en a vraiment  besoin ».

L’événement a connu son épilogue  suite à  la remise à  la famille, d’un  livre de témoignages, en guise souvenir au regretté Fulbert Géro Amoussouga.

 

Prosper yessoufou HOYETON



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *