« IFA TOSSI du Bénin n’est pas fermée, ne cédons pas à l’imposture, ni au chantage », dixit Professeur Geoffroy Botoyiyé, Directeur de l’ENS IFA TOSSI

126
Une rumeur selon laquelle l’Institut des Formations Avancées (IFA) serait fermée circule depuis des années sur la toile. Dans cet entretien, Professeur Geoffroy Botoyiyé, Directeur de IFA TOSSI restitue la vérité.

LH : Par rapport à cette rumeur qui circule, que dites-vous ?

Directeur Geoffroy BOTOYIYE : Une campagne de destabilisation est engagée contre l’ENS IFA TOSSI depuis juillet 2016, date à laquelle la première promotion d’apprenants inscrits dans cet établissement a fini sa formation.

Malgré les performances avérées de la formation à IFA TOSSI, malgré la validation des programmes de formation et le contrôle de niveau de connaissance par l’Université d’Abomey-Calavi des diplômés sortis de IFA TOSSI, malgré les excellents résultats obtenus aux tests spéciaux confiés à l’Ecole Normale de Porto-Novo, et à l’examen national, pressions, harcèlements, intimidations et menaces de toute sortes s’exercent et se poursuivent contre IFA TOSSI de la part de ceux que le travail bien fait dérange, et qui sont malheureusement tapis dans la gouvernance de notre système éducatif. Malgré l’implication personnelle du Chef de l’Etat, Président de la République pour rendre justice, les forces du mal se coalisent pour faire leur sale besogne : NUIRE.

LH : Quelles sont les démarches en cours pour restaurer l’image de ladite école ?

Pour régler définitivement ces ennuis fondés sur de grotesques mensonges, prévarication et méchanceté, il nous faut à cette rentrée 2019-2020 rassembler et justifier les preuves d’utilité publique de l’ENS IFA TOSSI pour la population cible de bénéficiaires et justifier l’intérêt de l’établissement pour son environnement géographique.

LH : Votre mot de la fin…

Nous invitons les populations des départements du Zou et des Collines, parents d’étudiants et apprenants, enseignants et formateurs à soutenir l’ENS IFA TOSSI en inscrivant leurs proches et enfants bacheliers, titulaires de licence et de master et ceux qui souhaitent rentrer dans nos formations qualifiantes. Votre détermination à vous inscrire à IFA TOSSI suffit à mettre en déroute les ennemis de l’école béninoise proche de ces apprenants.

Emmanuel AZINHOU



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *