Initiative Karité Durable de l’AGK : l’USAID octroi plus 2 millions de dollars pour l’expansion durable de l’industrie du karité

19
 Dans sa dynamique de promouvoir davantage l’extension de l’initiative karité durable vers d’autres secteurs, l’L’Alliance Globale du Karité (AGK) a obtenu une prolongation de trois ans de son projet par l’USAID avec un appui financier supplémentaire de plus de 2 millions de dollars pour poursuivre la mise en œuvre de ses activités multipartites. C’est à travers un communiqué de presse en date du 25 juin 2021 que l’Alliance l’a fait savoir.

 

Atteindre d’autres collectrices de karité, faciliter les liens commerciaux et l’accès au marché pour les parties prenantes du karité. Voilà ce à quoi devront servir les fonds supplémentaires de plus de 2 millions de dollars alloués à l’AGK pour booster davantage l’industrie du karité.

Si depuis son commencement en 2016, l’initiative a joué un rôle déterminant dans l’intégration des femmes collectrices et transformatrices dans le système de marché mondial, en établissant des réseaux d’approvisionnement plus durables, en renforçant les capacités techniques des membres de l’AGK grâce à la diffusion des meilleures pratiques et en facilitant les liens avec le marché ; l’Alliance ne compte pas s’arrêter de sitôt.

Avec l’apport des partenaires qui ont fait don de 264 entrepôts ; formé 213 656 femmes collectrices ; fourni une assistance technique à 2 795 organisations ; établi 3 939 liens commerciaux ; et facilité le commerce de 529 772 tonnes de karité, équivalant à plus de 311 millions de dollars U.S, ce nouvel appui financier de l’USAID vient à point normé pour soutenir également 180 coopératives de karité existantes pour devenir autonomes et promouvoir les efforts de restauration des parcs dans  sept pays producteurs où 69 000 femmes collectrices de karité bénéficient déjà des renforcements de capacités.

L’extension accélérera en outre l’objectif de l’AGK d’étendre l’utilisation du karité dans les secteurs de l’alimentation et des cosmétiques par le biais de conférences, d’analyses politiques, de diffusion et de création de partenariats. Convaincu donc de ce que les objectifs fixés dans le partenariat avec l’USAID permettront d’aller encore plus loin dans la création de l’industrie de la prochaine décennie, le président de l’AGK, Simballa Sylla avoue que « cette extension n’est pas seulement une indication pour l’Alliance de continuer à produire des résultats pour la croissance de l’industrie en collaboration avec tous ses membres. Elle démontre également le pouvoir de la collaboration et de l’engagement multipartite. »

Rappelons que l’Alliance Globale du Karité (AGK) est une association industrielle à but non lucratif avec 706 membres de 36 pays, y compris des groupements de femmes, des marques et des détaillants, des fournisseurs et des ONGs. Elle, promeut grâce à des partenariats public privés, la durabilité de l’industrie, les pratiques et normes de qualité et la demande de karité dans l’alimentation et les cosmétiques.

 

Sèna Serge ADJAKOU



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *