ESMER, Université privé, Plateforme d'orientation, Le Héraut, Bénin

INTERVIEW AVEC LE PDG DE ESMER, BERTIN CODJO DJAÏTO : «Le domaine des énergies renouvelables est un grand pourvoyeur et le taux d’employabilité des diplômés frise les 100%»

128

Créée dans un contexte de carence d’ingénieurs et de techniciens en énergies renouvelables, et d’urgence d’alternative de sourcess énergétique,  l’Ecole Supérieure des Métiers des Energies Renouvelables(ESMER), depuis peu, s’illustre dans le monde éducatif béninois par la qualité des compétences mises sur le marché.  Dans ce numéro spécial POIUPP-2017, le responsable de ladite école, Bertin Djaïto, s’ouvre à votre journal sur les priorités de l’ESMER.

Ossature et curricula de l’ESMER, que retenir?

L’ESMER est la première école de référence au Bénin et dans la sous-région Ouest-Africaine, spécialisée dans la formation aux métiers des énergies et des énergies renouvelables.

L’ESMER offre des formations en Licence et en Master, toutes axées autour de la problématique d’accès aux services énergétiques pour tous: Licence Professionnelle en Génie électrique et énergies renouvelables (GEER); Licence Professionnelle en Génie Energétique et Développement Durable (GEDu); Licence Professionnelle en Génie Frigorifique, Climatisation et Energies Renouvelables (GeFriCER) ; Master Professionnel en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique (ENREE); Master Professionnel en Stratégies de Développement et Conduite des Ressources Energétiques (DéCRE); Master Professionnel en Réseaux Electriques et Distribution (REDi)

Pourquoi avoir choisi former dans le domaine des énergies renouvelables ?

L’Afrique est le seul continent dont le taux d’électrification est très bas. Dans les grandes villes africaines, les délestages sont courants. Ce qui montre le déficit énergétique du continent et freine énormément son développement socio-économique. Pourtant, l’Afrique avec son énorme potentiel en énergies renouvelables, peut relever aisément ces défis énergétiques. Comment résoudre ces problèmes énergétiques sans proposer des solutions et approches innovantes en lien avec les réalités de nos pays ? Comment relever le défi du changement climatique sans valoriser davantage et par des compétences locales les immenses et diverses ressources énergétiques dont regorge l’Afrique ?

La création de l’ESMER vient donc comme une réponse. L’ESMER veut doter l’Afrique de cadres scientifiques et techniques en génie énergétique et plus spécifiquement dans le domaine des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et du stockage de l’énergie.

Ce domaine garantit-il une insertion professionnelle à celui qui s’y forme ?

Absolument, le caractère pratique de nos formations garantit une insertion professionnelle. Le domaine des énergies et des énergies renouvelables est un grand pourvoyeur et le taux d’employabilité des diplômés frise les 100%. Même au-delà de cet aspect, nos formations s’inscrivent aussi dans la dynamique de l’entreprenariat. Et les compétences managériales sont au cœur des programmes de formation.

La première promotion, actuellement en stage de fin de formation dans les différentes entreprises du pays, un d’entre eux monte déjà une start-up et le reste fortement sollicité par leur structure de stage, après obtention de leur diplôme.

Qui sont ceux qui peuvent s’inscrire à l’ESMER ?

Peuvent s’inscrire à l’ESMER les titulaires d’un baccalauréat scientifique (C, D, E, F, S) ou équivalent pour la Licence 1. Le Recrutement en Licence3 est ouvert aux titulaires d’un diplôme BAC + 2, DUT ou BTS, Licence2 Sciences et Techniques et aux étudiants ayant validé la Licence2 en Génie Electrique et Energies Renouvelables (GEER) au sein de l’ESMER. Quant au cycle Master, tous les étudiants titulaires d’une Licence en Sciences et Technologies peuvent y accéder. Cependant, le processus de sélection est très sélectif et gérer par un comité de professeurs de haut rang venant de pays divers tels que la France, l’Autriche, le Togo, le Cameroun, le Burkina Faso, le Ghana, etc.

Comment se déroulent les formations à l’ESMER ? 

Parce que nous misons beaucoup plus sur l’innovation et la pratique, les programmes de formation sont conçus suivant un double ancrage : exigences académiques et capacités opérationnelles attendues par les entreprises. Cela reste donc la raison pour laquelle les sorties pédagogiques, les visites et stages en entreprises et industries sont organisés chaque semestre durant le parcours au sein de l’ESMER au profit des étudiants.

Quels sont les équipements dont dispose l’ESMER pour administrer une formation de qualité à ses étudiants ?

Comme nous vous l’avons signifié un peu plus haut, les formations à l’ESMER restent essentiellement pratiques. Pour ce faire, il est donc tout à fait normal que l’ESMER soit dotée de matériels et d’équipements de pointe pour assurer ses formations. Ses ressources pédagogiques sont donc composées de :  Champ solaire fixe de 21 kWc ; Champ solaire mobile équipé d’un pyranomètre de 0,5 kW; Un système éolien de 0,5 kW; Parc batterie de 5500Ah, composé de Lithium et de Plomb; Un laboratoire de travaux pratiques composé de Bancs de TP innovants simulant le mix énergétique : solaire/éolien/hydrogène; Un électrolyseur de 60 W et des piles à combustibles; Un système d’eau chaude solaire; Des moteurs thermodynamiques; Un laboratoire de langue pour les cours d’anglais et de chinois.

Quelles politiques menez-vous pour faire de vos étudiants les meilleurs au Bénin ?

Nous sommes dans un secteur d’avenir et pour le moment, l’ESMER est positionnée comme la seule école au Bénin et dans la sous-région à offrir des formations dans ce secteur. Nous mettons donc un point d’honneur à équiper l’école avec des matériels pédagogiques de pointe. Le Prix GAB School Awards reçu récemment catégorie Logistique le 25 Août 2017 vient encore de conforter nos efforts et encourager nos investissements.

C’est en investissant dans les outils pédagogiques et les partenariats avec des entreprises et de prestigieuses universités que l’ESMER reste pour ces étudiants un véritable appui.  De plus, les étudiants sont constamment dans une approche pédagogique par projet et par participation, ce qui leur permet déjà de traiter des cas d’entreprises et de se mettre dans la peau de fournisseurs de services ou de technologies pour des besoins précis.

Adéquation formation-emploi, que fait l’ESMER ?

L’ESMER s’emploie en ce sens à développer les meilleurs partenariats avec les entreprises, de sorte à ce que les étudiants soient directement au contact des réalités professionnelles. Ce n’est qu’à cette condition que l’adéquation formation-emploi pourra être effective.  En effet, sur cinq années de cycle Master, l’étudiant passe plus d’une année en entreprise.

Un message pour tous les bacheliers et étudiants voulant se faire former dans le domaine des énergies renouvelables ?

Nous invitons tous les nouveaux bacheliers ayant le profil adéquat à choisir pour les filières d’avenir proposées par l’ESMER. S’ils sont en quête d’une formation pratique et orientée vers l’avenir, en quête de formation menant à l’emploi ou à la création d’entreprise, l’ESMER serait donc pour eux le tremplin adéquat.

Réalisation : Luc Antoine AMEGNISSE & Sylvestre TCHOMAKOU

 



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *