JOURNEE D’ECHANGE SUR L’EMPLOI A L’UAC : une initiative du LAAEDD pour l’insertion professionnelle des jeunes diplômés du DS-A au sein du système des nations unies

63

Le Laboratoire d’Anthropologie Appliqué et d’Education au Développement Durable (LAAEDD), en collaboration avec le département de la Sociologie-Anthropologie (DS-A) de l’université d’Abomey-Calavi, avec l’appui technique du PNUD, a organisé à l’intention des jeunes diplômés en sciences sociales, une journée d’échange sur l’emploi, le lundi 12 octobre 2020. Objectif : outiller ces derniers sur les instruments d’insertion à l’emploi national et international au sein du système des nations unies. C’est l’amphithéâtre etisalat de l’UAC qui a abrité cet événement.

                               Au cours de la cérémonie d’ouverture

« La jeunesse constitue en effet le fer de lance du développement inclusif durable et son insertion à l’emploi représente un défi majeur ». C’est justement pour relever ce défi, que cette formation a été initiée par le Laboratoire d’Anthropologie Appliquée et d’Education au Développement Durable (LAAEDD), en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ; a déclaré Monique Ouassa Kouaro, Directrice dudit laboratoire et maître de conférences des universités du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES).

Si selon Maxime da Cruz, recteur de l’université d’Abomey-Calavi, le problème de l’emploi des jeunes diplômés des Facultés et écoles est aujourd’hui au cœur de tous les débats en Afrique ; cet événement constitue pour lui « un véritable défi pour nos universités et nos jeunes diplômés ».

Car a-t-il ajouté, l’Afrique subsaharienne devra accueillir désormais, d’après les prévisions de la Banque mondiale, 11 millions de jeunes diplômés sur le marché de l’emploi chaque année. C’est pourquoi, « l’Université, haut lieu du savoir, s’investit de plus en plus dans la recherche et l’innovation afin de permettre aux produits qui en sortent d’apporter des solutions adaptées aux défis actuels et donc de s’insérer plus facilement dans la vie active », à notifier José Herman Wabo, Représentant résident adjoint du PNUD au cours de la cérémonie d’ouverture.

Cette journée d’échange et de formation qui a donc pour but majeur de renforcer les capacités en Techniques de Recherches d’Emplois au plan national et international des jeunes diplômés que sont les licenciés, masterants et doctorants, s’est déroulée en trois sessions et animée par les experts du PNUD, sur les instruments d’insertion à l’emploi national et international au sein du système des Nations Unies.

La première session a ainsi permis aux participants d’avoir une brève connaissance sur le Système des Nations Unies ; et les deuxième et troisième ont été pour eux, une occasion au cours de laquelle les clés d’accès au système des Nations Unies leur ont été livrés. Il s’agit de la présentation des différentes plateformes sur lesquelles il faut s’inscrire pour postuler aux différentes offres d’emplois lancées par les différents    organismes du système ; suivi d’un exercice pratique.

               A la fin de l’atelier de formation

Satisfaits de cet atelier de renforcement de capacités sur l’emploi des jeunes dans le Système de Volontariat des Nations Unies, les bénéficiaires n’ont pas manqué de témoigner toute leur gratitude à la directrice et au secrétaire scientifique de LAAEDD pour la réussite de cette journée. Ils souhaitent par ailleurs tel que l’exprime Luther Rustico Tasso, participant, étudiant en 2ème année de sociologie-Anthropologie et stagiaire au LAAEDD, la réédition de cette initiative en vue de la participation d’un plus grand nombre ‘’ d’étudiants avancés’’.

Sèna Serge ADJAKOU

 

 



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *