La semaine Fédérale à l’Uac : Le Président par intérim de la FNEB en parle dans un entretien

105

La Fédération Nationale des Étudiants du Bénin organisera  du 02 octobre au 05 octobre 2019, la semaine fédérale. Ceci, à l’endroit des nouveaux bacheliers pour une bonne orientation. Pourquoi l’organisation de cette semaine et quelle est son utilité pour les nouveaux bacheliers?  Voici les explications du président intérimaire de la FNEB à cet effet.

 

LE HERAUT : Bonjour. Présentez-vous s’il vous plaît.

PI/FNEB : Je m’appelle Renaud OUENSAVI : Je suis le président par intérim de la Fédération Nationale des Étudiants du Bénin.

C’est quoi la semaine fédérale et pourquoi la semaine fédérale ?

La semaine fédérale, c’est la semaine de l’étudiant béninois parce que , après juste beaucoup d’efforts, il va falloir quand même, que les étudiants en général se retrouvent pour discuter des méthodes et des moyens à adopter pour une bonne formation en milieu universitaire.

Quelles sont les actions que mène la FNEB pour une meilleure rentrée universitaire 2019-2020 ?

Les actions que mène la FNEB sont nombreuses. Accueillir les  nouveaux bacheliers en est une. C’est ce  qu’on a déjà commencé depuis le 24 septembre 2019 par le dépôt des dossiers de la part des nouveaux bacheliers. Nous avons en effet, déployé nos éléments, nos institutions spécialisées et Bureau d’Union d’Entité sur le terrain pour les  accompagner. Nous donnons aussi des initiatives pour mieux orienter les nouveaux bacheliers.

Quels sont les éléments auxquels nous pouvons nous attendre durant cette semaine ?

On aura beaucoup d’évènements. Déjà, le 02 Octobre, à partir de 09 heures, dans l’amphi Houdegbe aura lieu le lancement officiel de la semaine fédérale. Ensuite, nous avons une foire qui commence cette même date  et prend fin le 05 octobre. Lors de ladite foire, on aura les partenaires qui vont installer les stands puis exposer leurs produits. Ceci permettra aussi aux étudiants de vendre ce que nous avons fabriqué, nous, en tant qu’étudiant et aussi, les institutions spécialisées. Mis à part cela, nous avons des jeux de sport comme le football qui a déjà démarré. La finale sera pour le samedi 05 Octobre. Tout juste après ça, nous avons un dîner de gala pour clôturer l’évènement.

Quel bilan pouvons-nous avoir de l’année écoulée ?

Sur le plan académique, l’année s’est bien passée. Vu que les entités ont tout faire pour donner le meilleur pour participer à la formation de nos étudiants. Sur le plan social, nous avons constaté que rien n’est fait. Puisqu’au moins à 90%, le succès a été bâclé cette année. L’année qui va commencer à présent, nous sommes en train de mener des démarches possibles pour permettre à nos camarades étudiants de bénéficier du social ici à l’UAC.

Quel est l’avantage de la semaine fédérale pour les universitaires ?

L’avantage de cette semaine est de réunir les acteurs de l’université, les étudiants, tous ceux qui forment le monde estudiantin autour des termes, des discussions pour échanger sur comment prévenir les crises au niveau de l’académie, au niveau de la vie sociale et en général, de la vie de l’étudiant béninois. C’est l’intérêt en réalité de la semaine fédérale.

Que réservez-vous aux jeunes journalistes ?

Pour vous, nous prévoyons beaucoup de choses. Nous menons déjà les démarches pour avoir les équipements possibles pour la tâche. Vous voyez, nous avons un peu de problèmes en matière d’équipements. Aussi, nous sommes en train de mener des démarches pour votre insertion professionnelle. C’est-à-dire que lorsque vous finissez les formations au niveau des institutions spécialisées, il va falloir pour nous de vous faire insérer professionnellement. Pour cela, nous sommes en train de mener des négociations. De même, nous signons des partenariats avec des formateurs détecteurs de stage.

Un mot à l’endroit des nouveaux bacheliers

Nous les recommandons d’être présents le 02 octobre à 9heures à l’amphithéâtre Houdegbe. Puisqu’à cette date, nous avons une séance très importante pour eux. C’est très indispensable pour leur formation. Les parents de ces derniers doivent les obliger à venir et y participer pour avoir plus de notions, de connaissances sur comment fonctionne l’université et aussi, savoir quoi éviter pour  être étudiant.

 

Réalisation Richinou HOUNKPATIN



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *