LANCEMENT D’ŒUVRES ROMANNESQUES : 3 ouvrages de Charles Dossou LIGAN disponibles dans les bibliothèques

40

La salle Mgr Louis PARISOT du chant d’oiseau sise à Cadjêhoun a abrité le lancement officiel des ouvrages du professeur Charles Dossou LIGAN. L’évènement a eu lieu le jeudi 26 septembre 2019 à Cotonou et vise à permettre la valorisation des langues et traditions.

 

«Couvre-chef à Porto-Novo », « Quand la nature vous venge » et « GBETCHEKON », tels sont les noms des trois livres que le Dr Charles Dossou LIGAN a mis sur le marché. Pour justifier, le mobile de ce dernier vers l’écriture, Charles Dossou LIGAN, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a laissée entendre aux premières heures de ce lancement que « Lorsque le chien rêve, ceci demeure des rêves mais lorsque l’homme rêve, il s’exprime en écrivant ou en parlant ».

Professeur en linguistique, sociolinguistique et terminologie, l’auteur de ces ouvrages  montre par le biais de ses écrits, que les rêves méritent d’être exprimés. Pour Eric Azanney, journaliste spécialiste des arts, notamment des livres, l’ouvrage « Couvre-chef à Porto-Novo » présente un élément déterminant de la mode vestimentaire, d’une communauté en mettant en exergue, les signes et codes que peut traduire cette habitude vestimentaire qui va au-delà d’un simple habillement. A ce sujet, il déclare que « Le chapeau a toujours eu des fonctions significatives et déterminantes. ».

Selon  lui, l’auteur montre grâce à cet ouvrage comment communiquer à travers son habillement vestimentaire. Il s’en suit l’ouvrage « quand la nature vous venge » présenté par  Rodrigue ATCHAWE écrivain et éditeur.

Pour ce dernier, tous les récits incluent dans ce livre  ont pour trait  l’amour sur toutes ces formes, l’amour du prochain, de la nature etc. Il souligne que « l’auteur en tant que bon linguiste s’investi a fait la promotion de la langue goun ». Il faut dire que, quand la nature vous venge elle nous enseigne une leçon de vie.

C’est d’ailleurs ce que l’auteur a mise en évidence par des propos comme : NOUGBE-DEDE. Il exhorte par ce livre d’aimer la nature, de respecter ses règles, ses principes et prescriptions afin qu’elle nous venge en cas d’agression. Carmen TOUDONOU, journaliste écrivaine, a à son tour  présenté l’ouvrage « GBECHEKON ». Quant à elle, cet ouvrage est bilingue, en ce sens qu’elle se présente en deux langues dont le français et le goun. Selon elle, l’auteur met un accent particulier sur la valorisation des langues nationales notamment, le goun. Ce lancement de livre  a pris fin par des prises de paroles des éminentes personnalités présente pour l’occasion, qui ont remercié l’auteur pour l’effort abattu pour ces recherches et l’exhortent  à aller plus loin.

 

 

ENCADRE : Qui est Charles LIGAN ?

Expériences professionnelles

Né en 1974 à Porto-Novo,  Charles  Dossou LIGAN est  actuellement enseignant-chercheur  à l’Université d’Abomey-Calavi, maître-assistant des  Universités du CAMES dans la spécialité  linguistique africaine descriptive et Terminologie.  Précédemment journaliste à l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (ORTB) où il a passé dix-sept années dont six (6) en tant que  Chef  /Service du Développement des Ressources Humaines, Charles Dossou  LIGAN fut instituteur contractuel de la fonction publique,  enseignant vacataire de  français dans les classes de terminales techniques et littéraires  puis enseignant  d’écriture radiophonique et réalisation à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM). Auteur de plusieurs articles scientifiques, il tient plusieurs enseignements à l’Université d’Abomey-Calavi dont  linguistique générale, terminologie et  enrichissement lexical, sociolinguistique, politique linguistique, statut des langues  en Afrique, alphabétisation-cultures & développement, presse en langues  nationales, etc.  Traducteur et interprète,  ses compétences  et aptitudes en la matière  résident dans ses formations et recherches.

Distinctions

Journaliste spécialiste des questions de l’enfance,  il est lauréat d’une  quinzaine de prix de meilleures productions de presse engrangés entre 2004 et  2013 pour ses productions  radiophoniques, télévisuels et de presse aussi bien  en  français et  qu’en gun.  Lauréat du prix de meilleur écrivain en langue nationale gun décerné par le Ministère de la Culture, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales en 2008,  il obtint également le prix de l’innovation en  langues nationales organisée par l’université d’Abomey-Calavi en mai 2019.

Etudes et diplômes

Consultant et formateur en communication, droits de l’enfant, média et gouvernance, Charles Dossou LIGAN est titulaire d’une maîtrise en Sciences du  Langage et de la Communication, d’un Diplôme d’Etudes Supérieures  Spécialisées (DESS) en Gouvernance & Démocratie à la chaire UNESCO des  droits de la personne et de la démocratie de l’UAC, d’un Diplôme de Master of  Business and Administration, option Communication & Marketing, d’un Diplôme  d’Etudes Approfondies en Sociolinguistique et naturellement d’un doctorat en  sociolinguistique appliquée aux médias et à la terminologie  soutenu à l’université  d’Abomey-Calavi avec la mention très honorable, suivie des félicitations du jury

à l’unanimité et d’une recommandation spéciale pour la publication de sa thèse. Entreprises d’écriture. Auteur d’un ouvrage de culture intitulé Le couvre-chef à Porto- Novo : le gɔbi, sens et  significations paru en novembre 2014, il vient de publier aux éditions  Vénus d’Ebène  « Quand la nature vous venge », un ensemble de 12 récits  allégoriques et poétiques aux tons variables et une réflexion qui lui a valu le grand  prix de l’innovation en langue nationale à l’occasion du concours organisé par l’université d’Abomey-Calavi à l’occasion des premières journées de l’innovation  techniques. Vie associative et voyages Président de l’Association des  Journalistes Antitabac  du Bénin  depuis 2010, Charles  fut responsable chargé de suivi-évaluation de projets de  l’association du RETRAME, réseau des journalistes pour la lutte contre la traite  et la maltraitance. Il a, dans sa quête de savoir, trainé sa bosse dans certains pays  dont l’Uruguay, la Corée du Sud, le Danemark, la Belgique, l’Afrique du Sud, le  Kenya,  le Cameroun, le Burkina Faso, le Niger,  etc.  Connu pour sa rigueur  professionnelle, l’ancien instituteur, professeur de collège, journaliste et  enseignant d’université Charles Dossou LIGAN, pratique au quotidien une devise simple  « orienter, motiver, enseigner ». Très  jeune  orphelin de père alors qu’il  était au cours d’initiation première année, le jeune  Ayinovi est convaincu que  la  démocratisation des savoirs et des  valeurs de civilisation africaines  est une  condition essentielle de développement de ce continent.  Le saviez-vous ? « Si tu n’es pas  capable de construire une vie, n’en  détruis pas une », a-t-il écrit  dans l’une de ses œuvres ici présentées  pour nous  exhorter à respecter la nature et les humains,  nos semblables,  dont seul Dieu est dépositaire du souffle.

 

 

Oyéyèmi AGANI et Stéfano BESSAN (Stag)

 

 

 

 

 



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *