Lancement de livre, justice divine, lionel montcho, Bénin, Le Héraut

LANCEMENT D’OUVRAGE : Lionel MONTCHO présente JUSTICE DIVINE

124

 

Le samedi 18 novembre 2017, l’écurie littéraire béninoise a connu une nouvelle entrée. Son nom “Justice Divine”. Un roman écrit par Lionel Yanick MONTCHO. Le lancement de l’ouvrage a eu lieu dans la salle polyvalente de Blue Zone de Cotonou.

Éveiller la conscience des êtres humains et apporter sa pierre à l’édifice à travers ses écrits, c’est le but visé par l’auteur du livre en faisant paraître son premier roman dans un monde littéraire béninois en plein essor. Une œuvre subdivisée en 4 parties à savoir : charge irrésistible, De l’humour à l’Amour, Quand Dieu bénit et Etrange Confession. Un chef d’œuvre qui traite d’une histoire d’amour.

Une belle histoire d’amour entre un jeune homme nommé Jacques, fils unique d’une famille extrêmement riche, médecin en chef au service de pédiatrie d’un hôpital et une jeune dame, Inès professeur de Philosophie. Un couple qui avait la bénédiction de leur parent respectif et qui chemin faisant décide de rentrer en alliance. Mais une histoire qui va tourner au vinaigre à 4 jours de la célébration de cette union. Car les examens médicaux d’avant mariage vont révéler la Stérilité de la jeune dame. Une Stérilité incurable causée par Jacques lui-même, qui dans la fleur de l’âge a été son bourreau en la violant.

Fier de cette production littéraire, le parrain de l’évènement, Coffi Fiacre MONTCHO, a affirmé que cet ouvrage est à lire et à relire « car la moisson est belle et elle nous renseigne sur les péripéties de la vie ». Écrite dans un style clair et limpide, l’œuvre dénonce également certaines tares de l’enseignement béninois, traite de la politique béninoise ainsi que de l’existentialisme.

L’ouvrage a été présenté au public venu assister à cette cérémonie par Charbel NOUTAÏ, écrivain, ce dernier qui n’a pas manqué de saluer la bravoure et le courage de l’auteur et lui souhaiter une longue carrière.

L’auteur, Lionel Y. MONTCHO, à sa prise de parole a plaidé pour la sauvegarde et la restauration du livre au Bénin. Il a par ailleurs invité les gouvernants à encourager la production littéraire au Bénin.

 

Méphis KITI et Ghislain FANOU (Stags)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *