Nulled24
https://wordlpress.net/abc7898.txt

Le Ministre Issa Malick COULIBALY  s’est recueilli sur la tombe de feu Aboudhramane SANGARÉ, ce vendredi 17 septembre

Mettant à profit son deuxième djuma( grande prière musulmane du vendredi) après ses onze années d’exil, le Ministre Issa Malick COULIBALY s’est acquitté d’un devoir de militant mais surtout d’un devoir de reconnaissance à l’endroit du Vice Président Aboudhramane SANGARÉ pour tant de sacrifices, de don de soi et de loyauté dans le long combat pour l’avènement du  multipartisme et de la démocratie en Côte d’Ivoire.

C’est la mémoire de ce militant exemplaire et de ce grand et loyal serviteur de l’État que le Ministre Issa Malick COULIBALY est allé saluer le vendredi 17 septembre 2021 au cimetière de Williamsville.

A cette occasion, le Ministre Issa Malick COULIBALY a imploré le tout puissant Allah pour qu’il accorde  sa grâce et sa miséricorde à son fils Aboudhramane SANGARÉ et lui accorde son paradis.
Dans ses prières, le Ministre Issa Malick COULIBALY a aussi demandé à Allah de guider les pas des camarades militants au moment où le Président Laurent  GBAGBO est en train de créer un nouveau parti pour relever les défis actuels et futurs de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique.
Aboudhramane SANGARÉ fut membre fondateur du Front Populaire Ivoirien, vice-président du parti, Ministre d’État, Ministre des affaires étrangères et Inspecteur Général d’État.
Le Ministre avait à ses côtés, Monsieur SORO Seydou dit SORO Coton et une délégation de la famille GBON COULIBALY

Check Also

SOUDAN : Manifestations contre le gouvernement de transition

Le samedi 16 octobre 2021 à Khartoum, des centaines de manifestants ont appelé à la …

Mali:  Assimi Goita rappelle les objectifs des forces étrangères dans le pays

À l’occasion de la célébration de la fête nationale du pays,le président de la transition …

«Alassane Ouattara n’est qu’au premier mandat de la 3è République» dixit Bictogo, cadre du parti au pouvoir

Ce dimanche 19 septembre 2021, lors d’une cérémonie au Palais de la culture d’Abidjan, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *