Lancement de livre, Epiphane Adadja, la voix du chroniqueur, tome 1, Uac, Le Héraut, bilan,

LITTERATURE : Epiphane ADADJA lance le Tome I de son recueil ‘’LA VOIX DU CHRONIQUEUR’’

47

De la plume d’Epiphane Tchégoun ADADJA, « Uac ou messe de résurrection », Tome I de l’ouvrage “La Voix du Chroniqueur” sera officiellement lancé le jeudi 30 novembre 2017 à l’auditorium Etisalat de l’Université d’Abomey-Calavi. Un recueil de chroniques portant sur l’actualité universitaire du Bénin, préfacé par le Recteur de l’Uac Brice Augustin SINSIN et postfacé par le Journaliste-Ecrivain Jérôme CARLOS.

Composé de 40 chroniques réparties sur 190 pages, ce recueil se veut être une vitrine « des problèmes qui minent l’Uac  et par ricochet les universités du Bénin » au quotidien sans occulter « les efforts chaudement consentis par les équipes rectorales en l’occurrence, celle dirigée par le professeur Brice Augustin Sinsin dans le secteur académique d’une part et d’autre part amener les uns et les autres à découvrir les efforts des autorités du centre des œuvres universitaires et sociales (Cous-Ac) ».

Initialement conçue pour être des articles chroniques qui sont publiés dans les colonnes du premier journal des étudiants du Bénin Le Héraut, « La voix du chroniqueur » est devenue par la suite une émission radiophonique hebdomadaire au cours de laquelle des chroniques axées sur des sujets universitaires d’importance capitale sont commentées et analysées.

Par la force des choses, l’auteur a décidé d’en faire une œuvre. Ce qui tient de son souci de contribuer à l’évolution des universités nationales du Bénin en général et en particulier celle d’Abomey-Calavi. Pour Epiphane Tchégoun ADADJA, passionné par la littérature, l’écriture, la musique et journaliste chroniqueur, cette initiative livresque relève du grand intérêt que suscitent ces diverses chroniques aussi bien diffusées que celles publiées chez auditeurs et lecteurs.

De ce fait, ce recueil participe du désir d’élargir l’horizon des actualités universitaires béninoises au monde entier, car une œuvre écrite peut voyager dans le temps et dans l’espace dit-on.

Anselme CODJO



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *