MASTERCARD FONDATION UAC:
63 boursiers accueillis pour le compte de la quatrième cohorte

301

La fondation MasterCard de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC), à travers son programme de bourse, a organisé une cérémonie d’accueil des boursiers de la quatrième cohorte. L’événement a eu lieu le jeudi 3 décembre 2020 dans l’amphi Idriss Deby Itno de l’UAC.

« Former des jeunes leaders au service des communautés à la base », c’est le thème qui a marqué l’entrée officielle à l’Université d’Abomey-Calavi des boursiers de la quatrième cohorte du programme de bourse de la fondation MasterCard UAC. L’évènement s’est déroulé devant un parterre de personnalités, dont la ministre en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Éléonore Yayi Ladékan, le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, professeur Maxime Da-Cruz ; la représentante du maire d’Abomey-Calavi, le personnel administratif de l’UAC, les étudiants et plusieurs parents d’étudiants. Au nombre de 63, les boursiers sélectionnés par ce programme sont repartis dans quatre établissements de l’UAC à savoir l’Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI), la Faculté des Sciences Agronomiques (FSA), l’École Polytechnique d’Abomey-Calavi (EPAC) et la Faculté des Sciences et de Techniques (FAST).

Les bourses reçues leur donnent droit à des frais de scolarité, des supports didactiques à savoir (ordinateurs, livres et autres matériels pédagogiques), l’hébergement, des allocations mensuelles pour couvrir la restauration et le transport, l’assurance maladie, les frais de recherche à la fin du cycle et frais de stage au service des volontaires de l’Université d’Abomey-Calavi. À en croire le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, ce programme vise à faciliter l’accès à l’éducation supérieure aux jeunes béninois brillants à l’école et provenant de milieux sociaux défavorisés. « Travaillez de mieux en mieux à relever les défis académiques et para-académiques qui se présentent sur vos parcours », leur a-t-il conseillé avant de leur souhaiter plein de succès. À sa suite, la Ministre Éléonore Yayi Ladekan a exhorté les boursiers à ne pas perdre aucune seconde du temps qu’ils disposent, après avoir félicité les membres du comité de sélection pour leur travail abattu. À en croire la représentante des boursiers, Koren Pokou, ce jour est un jour mémorable, car pour la majorité d’entre eux, poursuivre les études universitaires dans les établissements de renom suscités est un grand rêve devenu réalité.

Très heureux de la réception de son attestation de bourse, Kennedy Gbessi dit toute sa joie : « c’est une chance pour moi puisque j’ai étudié dans la précarité au second cycle. Je ne m’attendais pas à avoir cette opportunité pour continuer mes études universitaires.»


Wilfride KOSSOUHO



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *