Nulled24
https://wordlpress.net/abc7898.txt

MENACE DES CHAMPS DE MAÏS PAR LA CHENILLE LÉGIONNAIRE D’AUTOMNE: Les méthodes de lutte contre ce ravageur

Ce mercredi 21 juillet, a eu lieu un mini-atelier de vulgarisation des résultats de recherches sur les chenilles légionnaires et les approches curatives de protection des champs de maïs contre ce ravageur.C’est l’amphithéâtre Idriss Itno Deby qui a servi de cadre pour cette conférence initié par certains professeurs de la FSA et de FAST.

“Spodoptera frugiperda” . Tel est le nom scientifique de ce ravageur, communément appelé chenille légionnaire d’automne. En effet, s’attaquant de façon sauvage au maïs qui est un aliment de base dans notre pays, l’actualité de ces dernières semaines a été focalisée sur ce ravageur qui risque d’entraver la vie de milliers de Béninois.d’échange. L’ occasion donc pour, le Recteur du l’Université d’Abomey Calavi, Maxime Da Cruz de se prononcer,au cours de cette conférence, en ces termes ”Après l’alerte de 2016,le ravageur s’est installé jusqu’aujourd’hui .Lors du lancement en 2018 de la phase III des programmes de fonds competititifs pour la recherche, une équipe de la Faculté des Sciences Agronomiques (FSA) et de la Faculté des Sciences et Techniques(FAST) en collaboration avec l’Institut National des Recherches Agricoles du Bénin (INRAB) ont soumis un projet de recherche sur la lutte contre la chenille légionnaire d’automne” Il renchérit en disant ” Ce projet est certes en cours mais il a déjà généré des résultats et a connu des expériences qui méritent d’être partagées”.Parlant des résultats, ils ont pu en premier, déceler que le savon palmida est utilisé comme insecticide contre ces ravageurs et serait très efficace.En plus de cela, un insecticide a été révélé par le laboratoire.Dans notre environnement de production de maïs au Bénin, les champions sont considérés comme des ennemis naturels de ravageur. À cet effet, le professeur Adam AHANCHEDE déclare que, “si on manipule ces champions par des stratégies, ils peuvent devenir des ticks de lutte contre le ravageur”. Il faut aussi remarquer que, la plantation fructifère des orangers autours des champs de maïs, dégage des substances chimiques défavorables au ravageur. Ceci étant, le ravageur n’arrive pas à s’installer correctement. De même, certaines mauvaises herbes dégagent des substances chimiques faisant fuir le ravageur tandis que d’autres constituent pour ceux-ci des alternatives. Dans une interview accordée au professeur Adam Ahanchede, il fut notifié que, “400mille tonnes de maïs et plus de 450mille hectares en terme de superficie ont falli être perdus. Cependant, une mobilisation de 192milliards de fonds investis pour lutter contre ce ravageur, ont permi de sauver les maïs.”Le travail fait est de donner les moyens pour les producteurs de maïs notamment les petit producteurs, de lutter contre ce ravageur”. Ce qui favorisera, la mise à leur disposition, des stratégies de lutte qu’ils pourront eux même apprécier afin de choisir ce qui leur convient, à expliqué le professeur Ahanchede.
Notons que cette conférence s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont le Recteur de l’université d’Abomey-calavi et son Vice recteur, le Directeur de cabinet du MESRS, la secrétaire générale du MAEP, la secrétaire générale de l’UAC,le DG de l’INRAB, les Directeurs généraux des agences offices et sociétés d’États, le représentant de l’IITA au Bénin, les Présidents des organisations Professionnelles Agricoles ou les représentants des directeurs départementaux de l’agriculture , de l’élevage et de la pêche, les enseignants et chercheurs de l’UNA,de l’UAC et de l’INRAB.

HOUNKPE Merveille (stagiaire)

Check Also

Cérémonie de remise de diplômes à Vidéo Leader : 75 nouveaux techniciens dans le numérique mis sur le marché de l’emploi

Ce samedi 18 septembre 2021, s’est tenue dans les locaux de Vidéo Leader à Fidjrosè …

LE DÉPARTEMENT DE LINGUISTIQUE ORGANISE UNE JOURNÉE SCIENTIFIQUE EN HOMMAGE AU RECTEUR MAXIME DA CRUZ, ce mercredi 22 septembre

« Culture, langue et développement en Afrique : une sempiternelle équation ». C’est le thème autour duquel se …

RÉSULTATS CCI-CAMES 2021/UAC : l’honorable BAKO-ARIFARI Nassirou accède au grade de Professeur Titulaire

Les résultats du Conseil Consultatif Interuniversitaire du CAMES édition 2021 ont été publiés ce mercredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *