Militantisme à l’ère du numérique: Amnesty International lance le Forum National des Jeunes édition 2019

165

Le jeudi 15 Août 2019, la salle zou de l’INFOSEC de Cotonou a servi de cadre pour la tenue d’une conférence. Ayant réuni les jeunes militants d’Amnesty International des organisations sœurs et des sessions régionales, ladite conférence s’inscrit dans le cadre de la présentation des objectifs du Forum National des Jeunes (FNJ) et de l’importance du militantisme à l’ère du numérique.

Faire en sorte que les jeunes participent activement à la création d’un monde où chacun pourra se prévaloir de ses droits, à se mobiliser et à s’engager pour enfin prendre par active sur le terrain en étant militants ou sympathisants d’Amnesty International. C’est autour de ce thème que cette conférence s’est ouverte à l’INFOSEC de Cotonou. Plusieurs ateliers ont meublé cette édition, il s’agit ateliers de formation ouverts pour le respect des droits de la personne humaine, de nouer une relation entre les militants de l’Amnesty International et à entretenir le leadership dans les organisations. D’autres thèmes telle que, s’engager à prendre en compte les points de vue des jeunes pour promouvoir et protéger les droits humains, favoriser et encourager la participation active des jeunes à tous les niveaux de son travail pour enfin créer un environnement ou les jeunes, dans toute leur diversité peuvent se faire représenter jusqu’à un tiers de ses sympathisants et contribuer à l’impact sur les droits humains. Adjanon Emmanuel, Noukpo Rodrigue, Fidèle Kikan, Teddy Agbasse et Boye Medoune respectivement président, secrétaire, directeur exécutif, vice coordinateur du Comité Jeune de l’Amnesty International Bénin ont marqué de leur présence à cette conférence. Pour Adjanon Emmanuel, président de ladite organisation, « Il n’y a pas de militants sans engagement, il faut que les jeunes soient motiver à la mobilisation en ligne». Agbassè Axel Teddy, participant à cette communication inaugurale souligne, « nous ferons tout pour mobiliser les jeunes à participer à la campagne digitale. Nous sommes un mouvement uni, on va agir tous ensemble pour que les gens militent désormais pour le respect des différents droits à travers les réseaux sociaux ». Romaric Zinsou membre d’Amnesty International présent également à la conférence inaugurale a aussi abondé dans le même sens que monsieur Agbassè Axel Teddy. Des activités telles que, la communication sur le rôle de la société civile dans l’EPU et la formation sur la protection en ligne et sur les réseaux sociaux e-réputation vont mettre fin cette conférence le vendredi 16 et samedi 17 dans l’enceinte de l’INFOSEC.

Alban Glorengh FAGNIHOUN



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *