Nulled24
https://wordlpress.net/abc7898.txt

NUIT DES CONTES À L’UAC:L’UCAE valorise la tradition orale de l’Afrique ancienne

L’Union Culturelle et Artistique des Etudiants a célébré le vendredi 07 Mai 2021 l’événement intitulé “Nuit des contes”. Déroulé devant les locaux des institutions culturelles et artistiques de l’Université d’Abomey-calavi, cet événement a vu sur scène plusieurs conteurs, slameurs et s’inscrit dans le cadre de la valorisation de la tradition orale de l’Afrique.

« En Afrique, un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle » avait souligné Amadou Hampâté Bâ. En effet, même si pour d’autres il faut privilégier l’écriture au détriment de la parole sous prétexte que les paroles s’envolent et que les écrits restent, il est aisé de constater que la tradition orale de l’Afrique n’est pas des moindres et mérite d’être conservée. C’est d’ailleurs ce à quoi concourt l’Union cultuelle et artistique des étudiants à travers l’initiative de l’événement “Nuit des contes”. Rassemblés autour d’un feu incandescent, la nuit du vendredi 7 mai 2021, les étudiants qui s’exprimaient en langue locale, goungbé manifestaient unanimement leur gaieté à travers des cris, des chansons. Les tambours, les castagnettes, les gons, les mains et d’autres instruments raisonnaient tous au même rythme et au fur à mesure que le feu prenait d’ampleur.

Les spectateurs, tous assis à même le sol autour du feu écoutaient attentivement les conteurs qui se succédaient sur la scène et laissaient entendre des histoires mythiques, fabuleuses, fantastiques, merveilleuses et riches en leçons de morales. Les conteurs rythmaient leur histoires avec, tantôt des slogans auxquels le public répond avec une voix de stentor, tantôt des chants entonnés et repris unanimement par les étudiants de Porto-Novo invité spécialement pour animer. Par ailleurs, l’assistance a eu droit à des plats d’un met purement culturels. Il s’agit de l’arachide mélangé avec le maïs, communément appelé en langue local “bocoun”.

Ce fut une nuit qui fait découvrir l’image d’une Afrique de la nuit des temps. Plus de dix conteurs venus de part et d’autres étaient sur scène. “La vraie richesse n’est pas de l’or mais le travail et la santé de ses enfants”, voilà par exemple la leçon que l’on peut tirer de l’histoire conté par Gervais Guy venu de l’EACE (Ensemble artistique et culturel des Etudiants). Habillé en un boubou jaune et une corde jaune attachée sur la tête à l’image d’un griot africain, son histoire parlait de Karimi qui, après avoir préféré de l’or à la santé de ses enfants, a fini par comprendre que la santé de ses enfants valait mieux, et que seule le travail détient la force de nous mettre dans des conditions alaises. À l’instar de tous les contes de cette soirée culturelle, nous pouvons retenir également une leçon de morale du conte d’El-Solo d’ailleurs président du comité d’organisation.

Cette histoire relate la vie d’une jeune fille à beauté de déesse qui refusait tous les hommes mais qui finira par comprendre que personnes n’est à négliger quel que soit son physique ou sa conditions. Pour cette soirée, le président du comité d’organisation Mr Alias El-Solo Béchi, comédien, conteur, slameur et poète n’a pas manqué de souligné l’importance et le but de cet événements. « Nous sommes en train de faire la promotion de la tradition orale, mettre en valeur le conte, la parole et ceci parceque la parole est précieuse. Quant on parle de conte, c’est un culte que nous célébrons en ce moment pour conseiller les enfants sur un certain nombre de comportement à adopter dans une société » disait-il. À en croire ces mots, le feu autour duquel se rassemble le public cette soirée était le symbole même de l’institution de l’Union Artistique et Culturel des Etudiants.

Pour finir, il faut souligner que la soirée était appréciée par les spectateurs, leur résistance du début jusqu’à la fin malgré la nuit profonde le témoignait. « Je suis heureux d’avoir passé ma soirée pour cette activité culturelle riche en contes et en de rythme folklorique animé par le groupe folklorique de l’association des étudiants du Bénin » confie Rodolphe, président directoire de l’Union nationale des étudiants du Bénin et aussi président de l’association des étudiants de l’Ouémé et du plateau.

Marc BATCHO (stag)

Check Also

Conseil électoral au Bénin : Laurentine Davo occupe la place laissée par Adolphe DJIMAN

Le président Patrice TALON nomme Laurentine Adossou Davo membre du parti Union Progressiste (UP), comme …

UAC: journée scientifique en hommage au Recteur Maxime da CRUZ

Ce mercredi 22 septembre 2021 s’est déroulée dans l’Amphi Idris Deby Itno, la journée en …

Bénin: Le DG des Douanes et Droits Indirects Charles Inoussa Sacca limogé de son poste

Charles Inoussa Sacca a été relevé de ses fonctions de Directeur général des douanes et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *