OBSÈQUES DE ARAFAT DJ : la tombe de l’artiste profanée

209

Les cérémonies funéraires du ‘’Daishikan’’, roi du coupé-décalé se déroulaient depuis hier au Stade Félix Houphouët-Boigny à Abidjan. Lors des obsèques, des événements non attendus ont été enregistrés, notamment la profanation de la tombe de l’artiste par les ‘’Chinois’’, un peu après son inhumation ce samedi 31 août 2019 à Williamsville.

La cérémonie funéraire du surnommé Yôrôbô, qui a réuni sa famille, des autorités ivoiriennes, les stars du coupé-décalé, d’autres célèbres et surtout ses fans appelés chinois, a connu des événements peu orthodoxes. En effet, la communauté chinoise formée par le disparu a déterré le corps du ‘’Daishi’’ pour voir s’il s’agit réellement de lui. Une information qui a été relayée par BBC news Afrique sur sa page Facebook.

Aussi, dans la foule, un chinois armé de couteaux et de ‘’gris-gris’’ à l’entrée de Félicia dans la soirée du vendredi a-t-il été arrêté, ainsi qu’un autre qui manifestait étrangement son allégresse depuis la tribune du stade où se déroulaient les obsèques du célèbre chanteur Ange Didier Houon. Une sérieuse altercation entre les forces de sécurité de la Côte d’Ivoire et les Chinois ont également ponctué les obsèques.

Rappelons que Arafat DJ, appelé roi du coupé-décalé, est décédé à l’âge de 33 ans le 12 août dernier des suites d’un grave accident de circulation à Abidjan.

Fidégnon H.



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *