Œuvres sociales universitaires : Le gouvernement ouvre les secteurs de l’hébergement, de la restauration et du transport aux privés

95

Le gouvernement béninois s’est réuni en conseil des ministres le mercredi 13 juin 2018 au palais de la présidence. A l’issu, plusieurs points ont été retenus et rentrent en droite lignes des réformes engagées. A propos, le cas des œuvres sociales a été examiné. Ainsi,  le conseil a retenu la privatisation des secteurs du transport, de l’hébergement et de la restauration qui relevait du centre des œuvres universitaires et sociales (Cous).

Dès la rentrée universitaire 2018-2019, les secteurs du transport, de l’hébergement et de la restauration du centre des œuvres universitaires et sociales des universités nationales du Bénin seront confiés au secteur privé. C’est au cours d’un point de presse du conseil des ministres qu’Oswald Homeki, ministre du tourisme de la culture et des sports a lâché l’information. Selon s’explication, ce verdict vient mettre à nu les réels problèmes constatés entre les offres du centre des œuvres universitaires et sociales des universités publiques du Bénin et les étudiants.

A en croire les dits du porte-parole du gouvernement, les offres sont inférieur aux demandes. Pour cela, le gouvernement va solliciter d’ici la prochaine rentrée, ouvrir le secteur aux partenaires du privé. En dehors de ce point, plusieurs d’autres dossiers ont été examinés entre autres le code des marchés en république du Bénin.  Lire ici l’extrait du communiqué final du conseil des ministres ayant rapport à la réforme.

Moïse TCHEGNONSI

 

Communiqué final du conseil des ministres

CONSEIL DES MINISTRES-Volet Cous



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *