ONG CITE DE LUMIÈRE : Une organisation au service du développement !

138
La « Cité de Lumière », comme toute ONG, fait des œuvres sociales, mais elle voudrait aller plus loin en participant à la formation des populations pour booster le développement de la cité. Elle se positionne donc sur le terrain de la culture pour titiller le développement et réorienter les couches rurales. Il est plus qu’impérieux de la découvrir.

L’on se rend de plus en plus à l’évidence que ce sont les populations « sans culture » qui s’appauvrissent considérablement. C’est pourquoi la solution que propose l’ONG « Cité de Lumière » se résume dans sa devise : « La culture pour le développement ». Et quand nous parlons de culture ici, nous nous référons à tous les sens que lui confère son étymologie latine « colere ». Autrement dit, au lieu d’être un « Père Noël » donnant par saison le pain, l’organisation non gouvernementale entend apporter la connaissance nécessaire aux villageois. Dans cette logique, le pain s’offrira quotidiennement de lui-même au moyen du génie personnel desdites populations.

« Cité de Lumière » a son siège social à Kassèhlo, un village de la commune de Djidja pour être plus proche des bénéficiaires et impacter progressivement la capacité, l’aptitude des filles et fils des localités environnantes à conduire leur propre développement.

Des actions déjà réalisées

Une bibliothèque est d’ores et déjà à la disposition de la population du Centre-Bénin. La bibliothèque Saint-Isidore entièrement montée par l’ONG et ses partenaires français (REINS, la BPI, la Paroisse d’Herblay, ASSIFIC, etc.) compte plus de 30.000 livres de diverses catégories (livres scientifiques, religieux, littéraires, philosophiques, etc.). La présence dans les locaux d’une médiathèque permet de faire des projections de film toutes les semaines pour les enfants dans le but de favoriser leur ouverture d’esprit. À cela, s’ajoute pour le compte de cette rentrée scolaire 2019-2020, l’ouverture d’une école qui s’inspire de plusieurs cultures d’éducation et de formation notamment le système français et celui béninois avec l’insertion des modules comme le coaching des enfants selon le système anglais. La Cité de Lumière entend former des citoyens à même de se prendre en charge et de booster le développement de leur localité sur des initiatives communautaires originales à eux.

Des ambitions

Il n’est jamais tard de se former. C’est cette conviction qui motive la création d’une « école populaire » pour les adultes dans un avenir très proche. Par le truchement de cette création, les artisans et autres ouvriers pourront aller à l’école pour apprendre à « mieux lier le bois au bois » pour employer l’expression de Cheikh Hamidou Kane dans L’Aventure ambiguë. Plusieurs opportunités leur seront proposées :

  • Apprentissage du français : lire, écrire et parler
  • Parcours scolaire classique avec possibilité d’être présenté au bout de 3 ans aux examens du CEP
  • Initiation aux TIC
  • Débats relatifs à la condition de la femme, à la reproduction humaine
  • Projection de films ou de documentaires instructifs
  • Économie domestique, etc.

 

Ghislain Fanou



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *