Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu : Les responsables étudiants s’opposent aux autorités

108

CHriLes étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoyés de la direction des bourses et secours universitaires. Et pour cause, les responsables de leurs syndicats sont venus suspendre l’opération de dépôt de dossier pour l’attribution des allocations. C’était dans la matinée du mardi 12 avril 2016 dans les locaux de l’institution.

Tôt dans la matinée de ce mardi 12 avril, les membres de certains syndicats estudiantins ont pris d’assaut le siège de la direction des bourses et secours universitaires (DBSU). Présente dans la ruelle de ladite institution, une masse humaine qui pour la circonstance tient une mine serrée et une démarche de soldats. Ils étaient tous présents, non pas pour déposer des dossiers pour les allocations, mais pour dresser un chapelet de revendications à l’endroit de l’autorité et renvoyer leurs camarades étudiants venus pour remplir les formalités des dépôts des dossiers. En effet, ces responsables étudiants ont fustigé dans leur propos, le comportement maladroit des responsables de la direction des bourses et secours universitaires (Dbsu) tout en exprimant leur ras-le-bol au sujet du non-payement des allocations des années antérieures, “… vu que toutes les facultés n’ont pas encore vu leurs anciens étudiants s’inscrire pour le compte le l’année 2015-2016, vu que les étudiants qui ont déposé leur dossier au titre de l’année 2013, 2014 et 2015 n’ont pas vu leurs noms affichés, vu qu’il y a des listes affichées dont les bénéficiaires ne sont pas encore rentrés en possession de leurs sous, vu que nous évoluons dans une cacophonie extrême, nous n’allons pas permettre à ce que de nouveaux dossiers soient déposés et être réglés des années plus tard.”, a précisé Nicolas Zinsou, président de l’Union Nationale des étudiants du Bénin (Uneb). Son compagnon de lutte Emmanuel Assimada, président de la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb), n’ira pas non plus du dos de la cuillère. Il s’est adressé en tant que première autorité des étudiants du Bénin : “Nous vous représentons valablement et nous pouvons défendre vos intérêts. C’est pour cette raison que nous ne voulons pas que vous déposiez vos dossiers et attendre jusqu’en janvier 2017 pour encaisser.” Pour eux, les problèmes qui sont déjà sur tapis depuis des illustres doivent connaitre une issue favorable. Et la seule façon d’y parvenir et de remédier aux calvaires des étudiants, c’est de boycotter et de ramener les étudiants à leur domicile.

 

Moise TCHEGNONSI



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *