Ouverture du 2eme congrès de santé mentale : Les scientifiques réfléchissent pour une meilleure prise en charge

40

Le lundi 14 octobre 2019 a lieu  le deuxième congrès international de santé mentale à Cotonou. Tenue à la faculté des sciences santé(FSS), ce congrès qui a réuni plusieurs spécialistes de santé, vise  à mettre en exergue les connaissances traditionnelles qui progressivement ont été enrichies où remplacées par les approches modernes.

«Santé, modernité et tradition», tel est le thème du 2eme congrès de santé mentale de Cotonou. Débuté en présence de plusieurs autorités universitaires, ce congrès a été initié par l’association béninoise de psychiatrie et le département de santé mentale de la fss.

En effet, le congrès a réuni tous les spécialistes de santé physique- mental et social et a pour objectif d’informer les professionnels sur les intrications entre la modernité et la tradition et de confronter les compétences.

Le professeur Maxime da-Cruz, recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, présent à cette ouverture du congrès a affirmé que : «sans la santé mentale, il n’y a pas de santé».

Cette affirmation du professeur vient montrer l’importance du choix de ce thème. Par ailleurs, Il faut rappeler que des communications, débats et conférences seront animés sur l’innovation en santé, sur la prise en charge des pathologies vues par la modernité, déterminants socioculturels des maladies, santé mentale et genre entre tradition et modernité. Ce congrès prendra fin le 16 octobre 2019

 

Islamia AFFO

 

 



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *