Abou seibou, Plj, lancement de parti politique, Bénin, Le Héraut

POLITIQUE : Lancement officiel du Parti  Liberté et Justice

86

Encore un nouveau parti sur l’échiquier politique du Bénin. Son nom, PLJ, entendez parti liberté et justice. Avec pour objectif premier la défense des intérêts de la population et la promotion d’un climat de justice et de liberté, il a été porté sur les fonts baptismaux ce samedi 18 novembre 2017. L’évènement s’est déroulé à l’INFOSEC de Cotonou.

La salle de conférence de l’Infosec était pleine à craquer dans la soirée de ce  samedi 18 novembre 2017. Difficile de se faire une place afin de suivre de bout en bout le lancement officiel de nouveau-né, le PLJ. Venus de tous les départements du bénin, vêtus de tee-shirt, casquettes blanc à effigie du PLJ, les militants du parti n’ont pas voulu se faire compter l’évènement.

C’était l’occasion pour le Maitre Abou Seïbou  de donner au public les raisons qui l’on motivé à la création d’un tel parti. Connu pour ses œuvres sociales à l’endroit des couches défavorisées, de la couche estudiantine, des malades mentaux et bien d’autres, l’ancien Greffier en Chef du Tribunal de première  instance de Cotonou, s’est finalement inscrit dans l’arène politique béninoise. L’homme a attendu sa retraite pour se convertir en politique.

Tel annoncé lors de sa dernière sortie médiatique sur Océan fm dans l’émission Carte sur table, Abou Seïbou est passé à l’acte. Selon lui, ce parti qui a vu le jour ce samedi 18 novembre 2017 à Cotonou est un creuset à tous ceux qui se sentent démocrate et qui sont soucieux du bien-être des populations démunies.

Le PLJ se veut un parti d’ouverture d’esprit et du dialogue afin d’impacter le système politique béninois pour ouvrir la porte à la justice, la liberté et la lutte contre la misère. A-t-il précisé. Il va plus loin, ce parti est né pour accompagner les actions du gouvernement en place et non pour les combattre.

Au cours de ce lancement, plusieurs partis comme, celui du PLP de Loth Houénou, de l’AND, représenté par son secrétaire général, Noël Gankpé, de Fâ-Alafi de l’honorable N’dah Sékou Pascal et aussi de l’honorable Yacoubou Malehossou sont venus soutenir le président Abou Seïbou et lui ont rassuré du soutien de leur parti.

Les membres du parti PLJ ont été présentés. Au poste de président, Séibou Abou, premier vice-président : Fidèle Abouka, deuxième vice-président : Mme Richidatou, secrétaire général : Elie Dovonou et le trésorier général  a pour nom, Francise Soglo

 

Moïse TCHEGNONSI



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *