Pour bonnes performances au titre de l’année scolaire 2018-2019 : 149 enseignants du Couffo récompensés

97
Le travail bien fait a été reconnu et primé dans le département du Couffo. En effet, la direction départementale des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle (DDESTFP) s’échine à améliorer les résultats scolaires aux examens les prochaines années. Et c’est dans ce cadre qu’elle a procédé à la distinction de certains enseignants le vendredi 17 janvier 2020 à Dogbo.

Bon nombre d’enseignants sillonnés dans dix établissements ont été honorés pour les bonnes performances enregistrées au cours de l’année scolaire 2018-2019. Il faut dire que sur 4.005 enseignants du département, 149 ont satisfait aux critères de sélection qui leur ont permis d’accéder à la reconnaissance de leur autorité de tutelle. Plusieurs actions sont appréciées dans le travail accompli par ces derniers. Il s’agit entre autres de la bonne gestion du temps et des tâches quotidiennes, du taux de réussite au BEPC (supérieur ou égal à 60 %) dans la discipline enseignée et zéro grossesse dans l’établissement. Ils ont alors reçu des attestations de mérite, des matériels didactiques et des prix spéciaux.

Pour le directeur départemental des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle (DDESTFP), Jean Houngbélagnon, cette reconnaissance a permis de détecter les enseignants qui, dans l’ombre, font un travail de fourmi pour l’émergence de l’école dans le département. La première édition de la journée de récompense des enseignants du secondaire dans le Couffo, a-t-il soutenu, est une étape importante du processus organisationnel mis en place pour améliorer les résultats dans les différents établissements. Pour finir, ce dernier a invité les autres départements à prendre exemple sur le Couffo pour que le travail bien fait soit reconnu et célébré.

 

Aimé AKEKE



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *