Pour une utilisation des sachets bio : La chaire Unesco/Uac organise une conférence

113

La Chaire UNESCO des Droits de la Personne Humaine et de la Démocratie de l’Université d’Abomey Calavi a organisé le mardi 12 juin 2018 une conférence débat sur la non utilisation des sachets plastique non bio. C’est la salle polyvalente de la chaire Unesco qui à servit de cadre pour l’événement.

Sensibiliser la population béninoise sur les dangers de l’utilisation du sachet plastique et promouvoir l’utilisation des sachets 100% biodégradables. C’est le qui a suscité l’organisation de cette conférence qui a eu pour thème : « Sachets en plastiques non biodégradables et environnement au Bénin ». Pour Pulchérie Donoumassou, conférencière, 500 milliards de sac en plastique sont utilisés par ans dans le monde et 50% de ces sacs plastiques sont à l’usage unique. Selon certaines estimations, a-t-elle ajouté, 90% de l’eau en bouteille et 83% de l’eau de robinet contiennent des particules plastiques.

Une chosequi ne profite pas à l’environnement, encore moins à la santé. Dans cette logique, pour montrer la gravité du mal et son étendu,  Bertin Bossou, second conférencier, a affirmé que les sachets non biodégradables ont un délai de destruction de 200 à 400 ans. Une donnée qui présente la gravité de l’utilisation des sachets plastique, effets auxquelles viennent palier les sachets bio dont l’utilisation n’a pas de répercussion sur l’environnement. Il faut retenir que cette conférence a été marqué par la présence de certains membre de l’ONG “AZOUME”, de certains spécialistes en environnement et de plusieurs enseignants.

Ginette SOKADJO & Yvette AROUME (stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *