PREMIÈRE ÉDITION DES JOUTES ORATOIRES À L’UAC : Promouvoir l’éloquence chez la jeunesse

93

L’agence universitaire de la francophonie de l’UAC a accueilli le samedi 5 mai 2018 la première édition du concours joutes oratoires. Initié par Esther DJOSSA, Co porte- parole du parlement francophone des jeunes, ladite compétition vient promouvoir la culture de l’éloquence chez les jeunes.

Amener les jeunes à perfectionner  leur éloquence. Tel est l’objectif qui sous-tend la tenue de la première édition des joutes oratoires. Devant un public composé de parents, d’amis et bien d’autres connaissances, les candidats répartis en 16 équipes de quatre membres  ont défendu des thèses selon la position d’adhérent ou de contradicteur.

L’essence du concours réside dans un duel intellectuel entre équipes sur fond de défense d’une thèse, quitte aux membres de jury de désigner les meilleures. Après 16 minutes de speech par équipe, les 8 meilleures ont été désignées pour passer à l’étape des huitièmes de final. Il s’agit de l’imperator de la parole, Démosthène, Audace, Excellence. Ceux-ci ont défendu respectivement les thèmes que voici : « les fumeurs bénéficient-ils de soins médicaux lorsqu’ils sont malades de cigarettes ? »; « l’avortement »; « l’assassinat du dictateur » ; « la polygamie ».

Pendant la cérémonie d’ouverture, Esther DJOSSA, jeune parlementaire francophone et  initiatrice du concours, a laissé entendre que le concours va permettre aux jeunes de s’exprimer, de maîtriser le public et de prendre  conscience puisque les thèmes ont trait à l’éducation de la jeunesse. Il est à noter que quatre équipes de jeunes ont également pris part au concours dans le septentrion précisément à Parakou. Les huitièmes de final sont prévues pour se dérouler le samedi 12 mai prochain.

Esther GBEHOLO et Linda SODJI (Stags)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *