Première édition des ”Journées de l’Excellence” : Le journal ”le héraut ” fortifie l’intellect béninois

117

 L’amphithéâtre Etisalat de l’Uac a abrité ce samedi 31 mars 2018, la finale de la première édition du concours de dictée et de plaidoirie, ”journée de l’excellence” initiée par le journal estudiantin ” Le Héraut”. Cette cérémonie s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’excellence chez les apprenants et la sauvegarde de l’intelligentsia béninoise.

« La jeunesse scolaire et universitaire du Bénin face au défi de l’excellence ». C’est le thème retenu pour la première édition de la ” journée de l’excellence”. 15 candidats finalistes au total répartis en trois catégories sont soumis à des exercices intellectuels sous la supervision d’un groupe de jurys.

Pour les uns la tâche a été de faire un compte rendu de lecture de l’ouvrage qui leur a été préalablement remis, et les autres ont eu à plaider sur le thème « investir au Bénin, atouts et opportunités ». En un chrono de 5 minutes par personne, face à un public composé de membres de la presse universitaire et d’illustres invités, les candidats ont exposé leurs travaux aux membres du jury.

La qualité du travail abattu a été évaluée. Le niveau de langue, la capacité de restitution et l’éloquence sont les différents paramètres considérés chez les candidats. A été déclaré 1er de la catégorie plaidoirie, Babadi Kadoukpe. Bachola Amoni est lauréats de de la catégorie dictée universitaire, et pour les collégiens, Reaullice Christamour Kossou est gagnant du premier prix.

« Ce concours va attiser la soif de nombreux jeunes à se mettre au travail » confie l’écrivain béninois Habib Dakpogan, un des membres du jury. Des trois catégories les candidats ont su exposé leur talent. Oslo Chester Wanou projette que cette initiative recouvrira le Bénin de « titre honorifique de “Quartier latin” qui semble aujourd’hui menacé ». Les lauréats de chaque catégorie ont reçu des prix équivalents à leur rang. « Que ce soit prix remporté, c’est le titre qui compte beaucoup » Confie Bah-Agossou A. Basile, l’un des heureux du jour.

Sandrine HOUNZALI & Delmas Cossi AGBANGLA (Stags)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *