PREMIÈRE GRANDE CONFÉRENCE A L’UAC : Les dimensions culturelles du mariage au cœur du débat

94
L’amphithéatre HOUDEGBE de l’université d’Abomey-Calavi (UAC) a accueilli le vendredi 13 octobre 2017 la grande conférence numero 1 ayant pour thème: “les mariages en milieux traditionnels Baatonu et Fon du Bénin comparés aux mariages musulman et chrétien”. Une occasion pour les débatteurs de passer en vue les ressemblances et les différences entre la culture endogène et celle importée vis-à-vis du mariage au Bénin.
Désormais les grandes conférences vont avoir lieu sur le campus d’Abomey-Calavi. Ceci suite à la note de service du rectorat № 596-2017/UAC/ SG/SA du 02 octobre 2017 portant nomination du responsable de l’organisation des grandes conférences sur le campus d’Abomey-Calavi la premiere s’est déroulée ce vendredi.
Réunissant universitaires, chefs religieux et communauté estudiantine c’est le responsable chargé de l’organisation des grandes conférences Dr Léon Bani Bio BIGOU qui ouvert la vague des sous- thèmes en panel “le mariage en milieu traditionnel Baatonu” sur lequel il s’est entretenu avec les participants en énumérant les différents rites entrant dans les étapes dudit mariage. Il n’a pas manqué de souligner l’intérêt que porte le choix de ce thème pour le numero 1 des grandes conférences. L’habillage des religions révélées, dit-il, qui donne un impact négatif aux réalités traditionnelles endogènes met en face un grand défi qui est comment maîtriser notre évolution.
Dans la même optique, le prof Bienvenu AKOHA a passé en vue les différents types de mariage existant chez les Fons à travers le développement du sous-thème “mariage traditionnel en milieu Fon”. De même, le Révérend père Théophile AKOHA et l’Islamologue Djibril BONI BASSAROU ont procédé aux mêmes exercices à travers respectivement les sous-thèmes en panel “le mariage chrétien” et “le mariage musulman”.
Les participants ont manifesté leur satisfaction et ne se sont pas empêchés de poser des questions pour plus d’éclaircissement auxquelles les conférenciers ont apporté éléments de réponse. La délégation rectorale conduite par le recteur Brice A. SINSIN a aussi marqué l’événement. A retenir que le prochain rendez- vous fixé au 25 novembre va se dérouler autour du thème: “éducation en milieu traditionnel au Bénin”
Fidegnon HOUEDOHOUN (stag)

 



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *