Presse béninoise à l’ère du numérique : L’Infosec et les professionnels des médias passent au peigne fin les défis

136

Le jeudi 28 juin 2018, l’Institut de formation sociale, économique et civique(Infosec) en partenariat avec les associations faîtières des professionnels des médias a tenu un séminaire de formation qui a réuni plusieurs acteurs des médias. Objectif : Repérer et proposer des approches de solutions sur les défis qui s’imposent à la presse béninoise à l’ère du numérique

Comment se porte la presse béninoise à l’ère des réseaux sociaux, puissants outils de communication ? Comment s’adaptent les médias béninois au numérique ? Quel doit être le rôle de chaque composante de la société dans l’essor de la presse numérique au Bénin ? Ce sont autant de préoccupations qui ont conduit l’Infosec  et les associations faîtières des professionnels des médias du Bénin à savoir, l’Union des Professionnels des Médias du Bénin(UPMB) et le Conseil National du Patronat de l’Audio-visuel(CNPA) à organiser dans la journée du jeudi 28 juin 2018, le séminaire national de réflexions sur la presse béninoise à l’ère du numérique.

Déroulé autour du thème « la presse béninoise face à la montée du numérique : enjeux et défis », qui a été animé par le Président de l’Upmb, Franck Kpotchémè, ledit atelier a permis aux participants ainsi qu’aux organisateurs de se faire une idée plus claire des défis à relever dans ledit secteur. Pour ce faire, deux autres communications ont été présentées aux participants. Avec pour thème : « réactions des médias béninois face au défis numérique : une course à plusieurs vitesses ? »  et « les médias digitaux du Bénin : état des lieux et perspectives » les communications ont été respectivement animées par Marius Dossou-Yovo, membre de la Haute Autorité de l’Audio-visuel et de la Communication(Haac) et Léonce Gamaï, Secrétaire à la formation du Réseau des professionnels des médias digitaux du Bénin (REPROMED-BENIN).

Mesurant l’enjeu de l’initiative, la directrice adjointe de l’Infosec, Dans son discours d’ouverture, n’a pas manqué d’inviter les participants à saisir l’opportunité pour l’essor de la presse béninoise et le numérique. Présent, le directeur de l’agence du développement du numérique, Serge Adjovi, a quant à lui renchéri en indiquant que « le numérique est une chance dans tous les domaines. Je crois que la presse pourra repérer ses et les transformer en opportunités ».  Conscient des enjeux et des défis, le Président de l’Upmb ainsi que celui du Cnpa n’ont pas passé sous silence leur engagement à faciliter l’immigration vers le numérique dans la corporation. Au terme de cette activité, il est à noter que plusieurs recommandations ont été faites pour une presse au top du numérique.

Thierry FANOU



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *