PROJET WOMEN VOICE A L’UAC : L’association women and power association outille ses bénéficiaires

335

Les membres de l’association women and power association, ont organisé au profit des étudiantes bénéficiaires du projet women voice, une séance de formation, le samedi 10 avril 2021. Ladite formation s’est déroulée à l’université d’Abomey Calavi.

« Permettre aux filles responsables des amphithéâtres d’assurer une gouvernance parfaite au cours de leur mandat » tel est l’objectif principal visé par les membres de l’association women and power association à travers le projet women voice. Ainsi, après la phase de sensibilisation dans les amphithéâtres, ces responsables de l’association women and power association, ont choisi la journée du samedi 10 avril 2021 pour former les bénéficiaires afin de leur donner les outils nécessaires pour une bonne gestion de leur mandat. Trois communications ont meublées la séance. La première portant sur la gestion du mandat, a été animé par Prince Boris AKE, ancien président d’Union Nationale des Scolaires et Etudiants du Bénin. En abordant les questions de la gestion des ressources humaines, le formateur affirme « qu’au sein de toute association, c’est la ressource humaine qui travaille, interagit pour atteindre les objectifs ». Landry Angelo ADELAKOUN, Juriste consultant en droits humains à travers la deuxième communication aborde la thématique de la maitrise des droits et devoirs, et souligne que « les droits de Hommes sont les droits de la femme ». Par ailleurs, Isaac HOUNGNIGBE, spécialiste en médecine préventive, dans sa communication sur la gestion de la santé sexuelle, a exhorté les filles responsables d’amphis à contrôler leur vie sexuelle, afin d’éviter les grossesses non désirées. Il faut rappeler qu’à l’issu du projet women voice, sera organisé le concours « MEL » Meilleure Etudiante Leader à la fin de la mandature des bénéficiaires.

Syntiche SOSSOUKPE



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *