Quinzaine de la Croix-Rouge et du croissant rouge à l’Uac : L’équipe de l’université vole au secours des malades mentaux de Bohicon

85

Croix rouge universitaire UACEn rapport avec la Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant rouge célébrée le 8 mai de chaque année, l’équipe de la Croix-Rouge de l’Uac a organisé sa traditionnelle quinzaine marquée par une série d’activités. Démarrées le lundi 9 mai 2016, les manifestations, perturbées entre temps par la période de compositions à l’Uac, ont connu leur épilogue le dimanche 29 mai dernier, par des œuvres de charité aux malades du centre psychiatrique Saint Camille de Bohicon.

C’est par une excursion à Bohicon et Abomey que la section Uac de la Croix-Rouge a clôturé sa quinzaine. En compagnie d’Emmanuel Assimada, président de la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb), ils sont allés au centre psychiatrique Saint Camille de Bohicon, après une escale dans les maisons souterraines archéologiques de la ville. Les bras chargés de vêtements, savons liquides, cache-nez, produits désinfectants, etc., ils ont été accueillis au milieu des acclamations et au son de quelques instruments de musique orchestrés par les pensionnaires du centre. Par ces présents, les membres de la Croix-Rouge universitaire espèrent venir en aide aux malades des lieux. Mais ces dons ont été majoritairement collectés auprès des étudiants, a précisé Marc-Luc Wanonkou, président de la Croix-Rouge universitaire. N’empêche, l’initiative est une marque de grandeur d’esprit de certains citoyens à leurs frères et sœurs, a indiqué Fabrice Dognon, directeur du Centre psychiatrique. Ému par le geste des étudiants, Ambroise Somavo, au nom des bénéficiaires, a formulé des prières à l’endroit des donateurs. Pour sa part, Jean-Claude Sossou, conseiller technique du Comité de direction du centre a promis qu’un usage judicieux sera fait des dons reçus. Satisfait d’avoir fait œuvre utile, la délégation s’est ensuite ébranlée vers Abomey où elle a poursuivi sa visite touristique en compagnie des membres de la section locale de la Croix-Rouge d’Abomey.

Moise TCHEGNONSI



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *