RENTRÉE ACADÉMIQUE 2019-2020 A L’UAC : Maxime da Cruz et son équipe s’engagent et donnent le top départ

86

Le lundi 28 octobre 2019, le directeur de cabinet adjoint de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a procédé au lancement officiel de la rentrée académique 2019-2020. La cérémonie a eu lieu dans l’amphi Idriss Deby Itno de l’Université d’Abomey Calavi. Thème : « Technologies nouvelles de valorisation des oléagineux tropicaux ».

« Au nom du professeur Eléonore Yayi Ladékan, ministre de l’Enseignement supérieure et de la Recherche scientifique, je déclare lancer, ce jour lundi 28 octobre 2019, la rentrée académique à l’Université d’Abomey Calavi ».

C’est par ces mots que le directeur adjoint du cabinet du MESRS a lancé la rentrée académique 2019-2020 à l’UAC sous les yeux du recteur de Maxime da Cruz, de professeurs et d’étudiants.

Pour le représentant de la ministre, « chaque rentrée académique est pour la communauté universitaire le temps de nouvelles initiatives, de nouveaux projets, mais aussi celui de la réflexion et du recul nécessaire pour fixer les objectifs et en déterminer les moyens ».

A cet effet, il assure aux étudiants que le ministère est conscient de leurs difficultés et s’emploie à les résoudre avec eux, dans le dialogue et l’entente mutuelle. Renaud Néraud, vice-président de la Fédération Nationale des Étudiants du Bénin, représentant des Étudiants de l’UAC souhaite l’attention des dirigeants sur les calvaires liés aux allocations universitaires.

Par ailleurs, en vue de faire de l’université d’Abomey Calavi une institution sous régionale et internationale, l’équipe rectorale, selon son premier chef, travaillerait à l’amélioration des conditions de travail des enseignants, des étudiants et du personnel technique administratif.

Le professeur Maxime da Cruz précise aussi que son équipe et lui s’engagent à inscrire une démarche dans la consultation permanente des partenaires sociaux et des différents responsables des entités, des écoles et des instituts de l’UAC pour toute question en rapport à la vie l’institution commune, l’Université d’Abomey-Calavi.

Toujours selon lui, « les élections des responsables des institutions universitaires sont perçus comme le signe de la vitalité démocratique. Alors, ne plus élire les responsables, se désole-t-il, serait perçu comme un recule.

Il n’a pas manqué non plus de souligner que « les différents engagements du gouvernement à l’égard des candidats aux différents grades du CAMES sont à perpétuer ». Aussi, sied-il de souligner que des lettres de félicitations ont été remises à plusieurs enseignants retraités.

Notons pour finir que le professeur Mohamed Soumanou a, au cours de cette solennité, présenté une conférence inaugurale sur le thème « Valorisation des agroressources au Bénin : vers quelle stratégie de développement ?

ATSUI Séfako Déo Gratias (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *