RENTREE SOCIALE DU COUS-AC : COUS-AC DANS LE DYNAMISME DE BOOSTER LES ACTIVITES SOCIALES

59
Le Centre des œuvres universités et sociales de l’Université d’Abomey-Calavi a officiellement lancé la rentrée sociale pour le compte de l’année académique 2019-2020. Ceci dans l’intention de faire connaitre davantage à la communauté universitaire ces missions. La cérémonie a eu lieu le jeudi 26 décembre 2019 dans l’amphi Idriss Deby de l’Uac en présence de madame la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du recteur de l’Université d’Abomey-Calavi.

 

 

Recueillir les doléances des étudiants et exposer les nobles missions du centre des œuvres universitaires et sociales des étudiants du bénin. Tel est l’objectif principal qui a réuni les étudiants venus de différentes entités, les acteurs du Cous-Ac.

C’est à Claude Ghislaine Fagbohoun, la directrice du COUS-AC que l’honneur échu de faire comprendre à la communauté universitaire, les nobles missions auxquelles le cous-AC. Et ceci en collaboration avec le rectorat et les différentes entités pour l’amélioration de vie et des conditions des étudiants.

A l’en croire, le secteur de restauration, hébergement, santé et transport sont des domaines principales dans lesquels le cous-AC innovant déjà des actions et réformes depuis la rentrée universitaire pour qu’il y ait de l’amélioration dans le service.

Dans le domaine du transport, en partenariat avec le fon des nations unis social et de la population (FNUSP), un projet est mit en place pour le renforcement des bus de transport.

Au plan sanitaire, le centre de santé de l’Uac à travers les matériels disponible va s’organiser bientôt pour le réaménagement des problèmes aux qu’elles les patients sont confrontés afin que les médicaments puissent être bien conservé. C’est ce qu’a confié la D/COUS.

Pour cela, <<la délocalisation de l’infirmerie de l’Uac est pour bientôt>> À telle ajoute. Sans oublier d’intervenir dans le secteur de restauration. Pour le compte de cette année, les restaurants fonctionnent depuis quelques mois dont 500 étudiants bénéficient chaque jour.

Quant à l’hébergement, quelques cabines contient déjà des étudiants et le reste de ces cabines seront occupées d’ici peu. Selon Éléonore YAYI, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ces réformes sont à féliciter et méritent d’être encouragé.

<<je félicite  la DCOUS-AC pour ces initiatives. Je m’engage davantage à assurer mes lourdes charges pour le bien être de tous afin que les conditions de vie des étudiants soit améliorées>> a-t-elle faire savoir.

                                                                                                              Rodrigue KOSSOUHO

 



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *