RETRAITE AUX FLAMBEAUX DANS LA VILLE DE COTONOU : Les hommes en uniforme annoncent les 59 ans d’indépendance

129

Les forces de sécurité béninoises ont, dans le cadre de la célébration des 59 ans d’indépendance du Bénin, sacrifié à la tradition en organisant la retraite au flambeau dans la nuit du mercredi 31 juillet 2019 dans la ville de Cotonou. Placé sous la houlette de Jean-Claude Codjia, Préfet de Littoral et a pour thème : “Le Bénin a obtenu son indépendance il y a 59ans aujourd’hui”, l’événement a annoncé la tenue effective de la fête nationale.

C’est avec des chants, des danses et des lampions allumés en mains que les forces de l’ordre ont célébré la veille de la fête nationale à travers cette retraite aux flambeaux. Des démonstrations acrobatiques, des marches militaires et nombreuses d’autres activités ont aussi annoncé les couleurs de l’événement. Acquis à sa cause les contingents à divers niveaux à savoir : les forces armées, les eaux et les forêts sans oublier les civiles, cette marche au flambeau dont l’itinéraire, la préfecture, le ministère du Travail de la fonction publique, celui des mines, carrefour Gbégamey, la cour constitutionnelle et la préfecture a été confiée sous la bonne conduite et sous l’encadrement du sergent-chef Ahouanssou et du SPD Gbadè Assou.

Pour le préfet, lors de son allocution d’ouverture, la cérémonie traduit la dignité et la fierté garanties du peuple béninois. Il a également, tout en leur souhaitant une très bonne fête d’indépendance, salué l’esprit patriotique des forces de l’ordre. L’autorité préfectorale n’a pas manqué de lancer à l’endroit des jeunes un message d’espoir sous la gouvernance du pouvoir en place. « Demain, il fera jour avec toutes les réformes engagées par son excellence Patrice TALON », a-t-il fait savoir.

 

Crépin Goudjo(Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *