SÉCURITÉ ROUTIÈRE : Les ambassadeurs du CNSR face aux grands enjeux de la route

26

L’annexe du Centre National de Sécurité Routière d’Abomey-Calavi a servi de cadre pour la formation sur les grands enjeux de Sécurité Routière. Organisée par le Centre National de Sécurité Routière (CNSR), cette formation qui s’est déroulée du mercredi 02 au samedi 05 Octobre 2019 vise à multiplier les relais de sécurité routière.

Prévenir les risques d’accidents en  période de la rentrée scolaire et de fin d’année. C’est l’objectif visé par le CNSR en organisant  cette formation qui a connu la participation de plus de 200 étudiants de l’Université d’Abomey-Calavi. A cet effet, plusieurs thématiques ont été abordées par les formateurs et un spécialiste de secours. Entre autres : les notions de base en signalisation routière, les réflexes  à avoir en circulation notamment en termes de respect de couloir de circulation, la place du motocycliste sur la voie publique et les réflexes à avoir en cas d’accident de circulation voire domestique.

En d’autres termes, les formateurs ont insisté sur la signalisation, la vitesse et les causes des accidents de circulation. Pour Dr Koovi YETE, Chef service régulation du comportement des usagers de la route au CNSR, il y aura des changements notables au terme de cette formation. Pour  Aubin ADOUKONOU, directeur général du CNSR, « rien ne peut être fait pour réduire le taux d’accidents si les jeunes n’ont pas à leurs côtés des personnes de bonne volonté ». A l’en croire, les thématiques abordées lors de cette formation « devraient aider à essayer d’inculquer aux autres partout où ils se trouvent les bonnes pratiques en sécurité routière ». Il est à noter que  les étudiants qui ont  participé à cette formation se sont engagés à devenir des ambassadeurs de la sécurité routière.

Pour ce fait, ils ont reçu chacun une attestation de fin de formation. Ainsi, NONNON Victor Janvier représentant de ces  derniers promet en leurs noms « dispenser cette formation et impacter positivement le comportement de tous les usagers de la route afin de réduire les drames routiers ».Il faut rappeler que pour les mêmes objectifs les jeunes des villes d’Abomey et de Parakou ont également bénéficié de la même formation.

                                                                             ATSUI Séfako Déo Gratias (stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *