Home / Campus / Interviews / Sélection et classements des nouveaux bacheliers dans les instituts et écoles du Bénin : « Le classement est fait sur la base des notes obtenues au baccalauréat… » dixit professeur Bienvenu Koudjo

Sélection et classements des nouveaux bacheliers dans les instituts et écoles du Bénin : « Le classement est fait sur la base des notes obtenues au baccalauréat… » dixit professeur Bienvenu Koudjo

Suite à la proclamation des résultats du baccalauréat, les nouveaux bacheliers classés dans des écoles et instituts du Bénin par le ministère, loin de s’en réjouir, se sentent lésés parce que ne partageant pas ces choix à eux faits par les acteurs du monde éducatif. Ici, des explications nourries sont données par le professeur Bienvenu Koudjo, directeur de cabinet du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et président de la commission de sélection et de classement  des nouveaux bacheliers dans les écoles et instituts du Bénin.

Le Héraut : Comment se sont faits la sélection et le classement des bacheliers dans les écoles ?

Professeur Bienvenu Koudjo :

La commission qui  s’occupe du classement et de la sélection  des nouveaux bacheliers dans les écoles et instituts du Bénin, est constituée  des représentants de toutes les universités, des secrétaires généraux, des responsables d’établissement, d’entités  de formations  qui sont  concernés par l’envoie des bacheliers chez eux. Au moment de faire la sélection, ces chefs d’établissement valident ou disent leurs besoins puisqu’il y a eu en amont l’orientation, le choix fait par les candidats mais il y a aussi la demande et l’enregistrement des capacités d’accueil  des établissements concernés. Autrement dit, chaque établissement concerné, précise sa capacité d’accueil de boursiers, de semi-boursiers ou d’entièrement payant. C’est sur ces éléments que nous faisons la sélection en tenant compte des quotas de bourses qui ont été déjà attribués par une autre commission d’attribution des bourses aux écoles et instituts. Le classement va donc tenir compte du nombre de bénéficiaires qui ont été déjà retenus par la commission d’attribution des bourses et secours universitaires pour les instituts et du choix fait par les candidats au moment de l’orientation et de l’inscription au baccalauréat. C’est donc les choix opérés qui guident dans le classement.

 Des choix ont été opérés par les candidats avant même la composition, mais il s’avère que la commission n’en a  nullement tenu compte. Qu’en est- il ?

 Le classement est fait sur la base des notes obtenues au baccalauréat. Mais ce n’est les moyennes du baccalauréat seul qui servent de calcul de classement. Ce sont des matières dominantes à l’intérieur des filières choisies. C’est-à-dire que pour  chaque filière, il existe des matières principales qui ont été déjà identifiées avec leurs coefficients de revalorisation et qui figurent en bonne place dans le guide d’orientation qui a été distribué et que les bacheliers ont eu au cours des journées d’orientation quand ils étaient en terminal. Les candidats choisissent trois filières et c’est selon les trois choix que l’on fait le classement. En dehors des trois choix, à cause de l’expérience que nous avons vécue l’année dernière avec les universités, on leur demande « si vous n’êtes  pas classé comme boursier ou semi-boursier, quelle filière choisiriez-vous pour payer ? » Et quand on veut faire le classement au niveau de la catégorie des entièrement payants, c’est à ces choix-là que l’on a recourt et non aux trois premier  choix. Par  contre, lorsqu’on  veut  les classer comme boursiers ou semi-boursiers, on recourt aux trois choix initialement faits par les candidats. Les candidats  ne peuvent pas savoir à l’avance quel est le choix sur lequel l’avis favorable va tomber parce qu’ayant fait les calculs des moyennes pondérées, on examine quelle est la filière dans laquelle le futur étudiant occupe la meilleure  place ou bien la meilleure possibilité d’avoir quelque chose. Ils peuvent ne pas avoir un bon classement dans le premier choix et en avoir un au deuxième choix   ou un troisième choix. C’est quand on a passé en revue l’ensemble de ces possibilités que l’on retient définitivement le choix en commençant par les boursiers selon les quotas de bourses retenus dans  les filières. Ce sont ces quotas qui vont déterminer le nombre de bourses qui vont déterminer le nombre de boursier que l’on va retenir filière par filière. Donc les classements se font à l’intérieur de chaque filière. Ce n’est pas sur le plan général, c’est avec les informations que les candidats ont mises sur la fiche qu’on  les classe  dans la filière qu’ils ont choisie. On ne permute pas, si vous ne choisissez pas une filière, on ne peut pas faire de calcul dans cette filière. On fait le meilleur choix pour le candidat que pour les filières  que vous avez choisies.

Comment se font les calculs de moyennes pondérées pour le classement ?

Le calcul de la moyenne de classement se fait sur la base des notes obtenues au baccalauréat et dans les matières principales affectées de leur coefficient de revalorisation tel publié dans le guide d’orientation. Le calcul de la moyenne de classement utilise la formule : moyenne générale du Bac multipliée par deux, ajoutée à la moyenne  des matières principales coéfficiées, le tout divisé par trois. Les notes coéfficiées des matières principales influencent donc forcément la moyenne de classement, différente de la moyenne du BAC. Le classement est fait par filière, de la moyenne la plus forte à la plus faible.   Après les moyennes pondérées, on fait le classement selon la moyenne pondérée.

L’Etat continue-t-il d’octroyer des bourses extérieures aux nouveaux bacheliers ? Si oui, quels sont les critères de sélection ?

Les bourses pour l’extérieur sont de divers ordres. Il y a les bourses d’excellence. Ce sont les dix premiers bacheliers  qui obtiennent cette bourse. Cette bourse  d’excellence leur permet de faire une formation  prioritaire, les formations que le gouvernement voit prioritaire à l’extérieur du  pays. Mais si elles existent  à l’intérieur du  pays, la bourse d’excellence   va être octroyée  à l’intérieur du   pays.  Mais si vous choisissez une formation qui ne se trouve pas à l’intérieur du pays c’est d’abord vous-même qui allez chercher  et choisir le pays et l’établissement dans lequel vous désirez suivre votre formation et nous amener la confirmation de la fiche d’inscription et nous on prend acte et on accepte votre choix  dans le monde sauf au Canada. Car la bourse pour le Canada coûte beaucoup pour l’Etat. Il y a des gens qui font les concours pour des établissements de formation qui sont à l’extérieur et qui organisent  des concours de recrutement ici. Il y a l’EAMO, EEIE du Burkina-Faso, l’école de météorologie de Yamoussoukro qui organisent des concours de recrutement. S’ils réussissent au concours, nous pouvons leur octroyer la bourse  pour aller suivre la formation.  La coopération internationale des pays amis comme le Maroc, la Tunisie … qui offrent aussi des bourses qui sont offertes pour l’extérieur  aux candidats qui s’inscrivent  et fournissent les dossiers qu’on analyse et les meilleurs sont sélectionnés sur la base des critères des pays qui ont offert la bourse, puis on les retient et on leur donne la bourse avec la sélection faite par la commission nationale d’attribution des bourses. Il y a la bourse extérieure pour les enfants de diplomates qui sont à l’extérieur. Quand ces enfants mineurs réussissent au BAC et que leurs parents  sont  en mission dans une contrée , ils peuvent bénéficier d’une bourse mais c’est le ministère des affaires étrangères qui s’occupe de ces cas.

 

Réalisation : Alexandre AGBOZO

 

Check Also

Hermine Orou Berou, présidente de l'Ong African Beauty

HERMINE OROU BEROU A PROPOS DU CONCOURS MISS AFRICAN BEAUTY : « Notre objectif est de montrer au public qu’en étant noire, on peut être intelligente, belle et vivante »

Dans l’optique de valoriser la femme au teint noir, l’Ong “African Beauty“ organise le 21 …

opinion sur le retrait du droit de grève

RETRAIT DU DROIT DE GREVE A CERTAINS SECTEURS DE LA FONCTION PUBLIQUE : « Je souhaite qu’on arrive au respect de notre constitution » dixit Léon Bani Bio BIGOU

Suite à la dernière décision de la cour constitutionnelle à propos du retrait du droit …

Sosthène KADE, AGREMAS-Bénin

ENTRETIEN AVEC SOSTHENE KADE A PROPOS D’AGREMAS-BENIN : «Accompagner les cultivateurs parce que l’autonomie alimentaire compte énormément pour notre ONG »

Jeune étudiant en fin de formation, entrepreneur et titulaire d’un DEAT (diplôme d’études agricoles tropicales) …

6 comments

  1. Je veux recevoir les résultats du classement sur mon email :bonichristophe13@gmail. com

  2. Jean-marie dossa akognon

    Je veut le resultat des classement par mon emeil

  3. Je veux recevoir les résultats de classement sur mon Gmail ephremdoresgo@gmail.com

  4. J’aimerais avoir la liste de classement des nouveaux bachelier sur mon email: ketamoussou @gmail.com

  5. J’aimerais recevoir la liste de classement des nouveaux bacheliers sur mon email: ketamoussou @gmail.com.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *