SÉMINAIRE DE FORMATION EN JOURNALISME-REPORTER-D’IMAGE : La presse universitaire bénéficie d’une offre spéciale

92

En vue de mieux faire connaitre les réalités qui gouvernent le métier du journalisme à la presse universitaire, il a été organisé à son endroit un séminaire de formation en Journalisme-Reporter-d’Image (JRI). Ce séminaire de formation prévu pour durer 3 mois est une initiative de la marraine des stagiaires de la  promotion 2018 du journal universitaire Le Héraut en collaboration avec le Directeur de Publication du journal La Colombe du jour. Le mercredi 09 mai 2018 a marqué le début des activités qui se sont déroulées à Zogbadjè, dans la commune d’Abomey-Calavi.

Acquérir des connaissances en Journalisme-Reporter-d’Image (JRI). C’est l’objectif visé par Smaren Laurenda AYI, directrice de communication à la chaine de télévision privée Canal 3, en sponsorisant ladite formation à l’endroit de la presse universitaire. En effet, selon elle, la question de la spécialisation dans le métier de journalisme oblige. C’est d’ailleurs ce qui justifie la tenue d’une telle formation en l’audio-visuel qui va leur permettre de cerner certains contours du métier.

Ainsi, « le montage, le cadrage, la caméra, la présentation télé et radio, la pose de voix, le lancement télé et le commentaire sont les différents modules qui marqueront ledit séminaire de formation» a-t-elle précisé. Pour Thierry OTCHOUN, Directeur de Publication du journal La Colombe du jour, en audio-visuel, il faut apprendre à construire un montage, le détruire et le reconstruire. Par rapport, « le comportement à adopter sur le terrain tout en ayant la caméra est primordial. » a-t-il laissé entendre. Et pour cette 1ère journée, c’est la notion de pose de voix qui a été au cœur des échanges.

A ce propos, pour la marraine, elle consiste à éviter la honte, le stress, le trac tout en mettant le public dans la poche. Raison pour laquelle elle suggère d’utiliser sa propre voix, la rendre mélodieuse devant le public.  Et pour concilier la théorie à la pratique, les participants ont été soumis à un exercice de pose de voix. Satisfaits, ceux-ci ont exprimé leur gratitude envers les initiateurs de ce projet. « Je suis vraiment conforté par cette initiative de la part de notre marraine car cela me permettra davantage d’approfondir ma connaissance dans le métier » a déclaré Arsène Mayer Azangon, stagiaire à Le Héraut.

Il convient de faire remarquer que bon nombre de postes d’ordinateurs et de caméras ont été mis à la disposition des participants pour une meilleure formation. Les bénéficiaires ont été repartis en des groupes pour faciliter la compréhension rapide des exercices à pratiquer durant ce séminaire.

Justine LAOUROU (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *