Sortie médiatique de la directrice du COUS/AC : Christhelle Houndonougbo fait son bilan après un parcours de 7 mois

115

CHriLa directrice du centre des œuvres universitaires et sociales d’Abomey-Calavi a été reçue dans l’après-midi du jeudi 14 avril 2016 dans l’émission « sans détour » de Radio Univers. Objectif : porter un regard rétrospectif sur les réalisations et actions posées depuis sa prise de service. Elle a été reçue par Childéric Sessou et Derrick Cakpo, tous deux journalistes à Radio Univers.

Faire le bilan des sept mois passés par Christhelle Houndonougbo à la tête du centre des œuvres universitaires et sociales d’Abomey-Calavi. Tel a été le sujet sur lequel s’est appesanti l’émission « Sans détour » du 14 avril sur la 108.0 FM, la Radio des étudiants du campus d’Abomey-Calavi. Pendant 90 minutes, Christelle Dossi Houndonougbo a présenté aux journalistes Childéric Sessou et Derrick Cakpo et aux auditeurs de RU, le point de ses actions et reformes depuis sa prise de fonction il y a environ sept mois. Bilan satisfaisant, peut-on dire. Selon les clarifications qu’elle a eues à donner au cours de l’émission, aux questions des journalistes, sur les réalisations faites. Dans son speech, elle n’a épargné aucun secteur de l’institution mis sous sa tutelle. Du transport en passant par les allocations, les résidences, la restauration, le sport, les œuvres culturelles et bien d’autres n’ont été occultés de la liste des reformes. Selon elle, tous ces secteurs ont reçu une touche particulière. Et ceci, dans le but de satisfaire les étudiants pour qu’ils puissent étudier dans de bonnes conditions. Cependant, des efforts restent à fournir pour une totale satisfaction. Ainsi, la résidence Hassan 2 abandonnée depuis des années, pourrait être bientôt opérationnelle, « j’ai demandé déjà qu’on mette au propre les bâtiments, j’ai commis une expertise pour qu’on me dise oui ou non si ce bâtiment peut accueillir les étudiants pour qu’on puisse essayer de voir avec le gouvernement les réfections à faire et que nous mettions à nouveau ce bâtiment à la disposition des étudiants », a indiqué Christhelle Houndonougbo.

Mais ses ambitions, à court et à long terme, ne s’arrêtent pas à ce bâtiment. « … le Cous doit se positionner en tant que structure aidant les étudiants dans son domaine d’action et qu’on puisse aussi ouvrir le Cous aux partenaires. Dans les mois à venir, nous souhaitons entreprendre certaines actions, à savoir qu’il faut doter le Cous d’un centre de santé digne de ce nom. En dehors de cela, nous avons souhaité aussi que la cuisine au niveau des centres universitaires, soit complètement modernisée et botanisée (…), nous pensons aussi rendre le Cous indépendant en matière de fourniture d’eau potable, nous avons introduit une communication en conseil des ministres pour que nous érigions un château d’eau propre à l’institution… » elle a pour finir rassurer toute la communauté universitaire de son engagement à accomplir efficacement à l’institution qu’elle dirige. Il faut aussi dire qu’elle a porté un regard sur l’actualité sociopolitique du Bénin et se dit prête à accompagner le nouveau président dans ses actions pendant son quinquennat.

 

Moise TCHEGNONSI



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *