SOUTENANCE DE FIN DE FORMATION A L’ENSTIC:
46 étudiants présentent le fruit de leurs travaux de recherche

1141

Les étudiants de la 7è promotion en fin de formation à l’Ecole Nationale des Sciences Techniques de l’Information et de la Communication (Enstic) ont procédés le samedi 05 décembre 2020 à la présentation de leur mémoire de soutenance. L’événement s’est tenu dans les locaux de l’amphithéâtre Téléthon de l’Université d’Abomey-Calavi.

Excellent, Très-bien, bien et assez-bien comme mentions obtenues par les impétrants de cette 7è promotion de l’Enstic. Devant un jury composé d’éminents enseignants chercheurs de l’Uac, ils ont présentés à tour de rôle leurs travaux de recherche de fin de formation suivi des projections de magazines de court-métrage sur diverses thématiques. Au nombre de 46 étudiants composé de 21 binômes et de 04 solo, leurs recherches se sont orientés sur les questions liées à l’écologie, l’histoire du Bénin, la santé, la culture, la société et aussi les défis liés au numérique. Pour Dr Mahoussi Wenceslas, Directeur Adjoint de l’Enstic : ≪ Deux innovations majeures ont été introduites cette année : les soutenances en binômes et l’introduction d’un canevas type pour la production audiovisuelle. Ce qui explique la notation du document audiovisuel sur 12 et celui écrit sur 08≫. Aussi, dans le rang des impétrants, il se disent satisfaire du résultat de leur travail. ≪ Je suis très satisfaite. Je m’attendais à une bonne note mais pas une si bonne note (18/20). Cela me réjouit et me donne du tonus pour affronter le métier ≫ affirme Pamela Ahitcheme. Abordant dans le même sens, Innocent Oni : ≪ Je remercie Dieu. L’autre disait : pour cueillir de bon cacao, il faut une année de peine et de joie. Je rend grâce au Seigneur≫. Il faut noter qu’il y a également les étudiants de la 4è et 5è promotion qui ont profité de l’occasion pour présenter leur mémoire.

Amplias ALADASSIVO et Cadnel Aguiar (Stags)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *