Soutenance de thèse a l’EPAC : Charles Hornel KOUDOKPON, nouveau docteur en Analyse Bio-Médicale

46

Le vendredi 22 juin 2018, la salle de conférence de l’Epac a servi de cadre pour la soutenance de thèse de doctorat unique en Microbiologie-Biologie Moléculaire-Biochimie de Charles Hornel Koudokpon à l’Uac. Devant un parterre d’invités et d’enseignant membre du corps professoral de l’Uac et d’universités sœur, l’impétrant a impressionné les membres du jury et décroché son titre.

Mention très honorable avec les félicitations du jury. C’est le verdict du jury présidé par le professeur BABA-MOUSSA Lamine qui après avoir examiné le travail de Charles Hornel Koudokpon, élève celui-ci au rang des docteurs en Microbiologie-Biologie Moléculaire-Biochimie de l’UAC. Après avoir défendu le fruit de ses travaux de recherches sur le thème « étude de quelques bactéries résistantes aux bêta-lactamines isolées d’infections uro-génitales : caractérisation moléculaire et sensibilité aux extraits de trois plantes de pharmacopée béninoise » le nouveau docteur a su convaincre de la pertinence de son sujet, de son actualité et de son importance dans le domaine biomédicale.

Pour le nouveau docteur, le choix de ce sujet est motivé par l’envie de trouver des solutions adéquates pouvant contribuer à la résolution de la problématique de la résistance des bactéries aux antibiotiques. Ceci, suite au constat de la résistance des bêta-lactamines aux différents antibiotiques. Pour ses travaux donc, l’impétrant a recensé certaines plantes utilisées par les praticiens de la médecine traditionnelle dans le traitement des infections uro-génitales au sud-bénin. Ainsi, après avoir caractérisé les bactéries résistantes aux bêta-lactamines isolées des infections uro-génitales au sud-bénin, il a présenté les activités antimicrobiennes de quelques plantes utilisées dans le traitement des infections dues aux bactéries  multi résistances.

Son travail apporte ainsi à la communauté scientifique, de nouvelles formules de lutte contre la résistance des bactéries aux antibiotiques.  Satisfait de sa présentation, LOKO Frédéric Christian et BANKOLE Sourou, respectivement directeur et son co-directeur de mémoire, n’ont pas manqué de féliciter l’impétrant pour le travail abattu. Ils n’ont pas manqué de l’inviter à poursuivre ses recherches pour l’intérêt de la population. Fier de son nouveau grade, Charles Hornel KOUDOKPON  a promis  utiliser les résultats de ses recherches pour élaborer des produits efficaces contre les infections bactériennes afin d’apporter du sien au développement de la pharmacopée béninoise.

 

Wilfride KOSSOUHO & Serge ADJAKOU (stags)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *