Nulled24
https://wordlpress.net/abc7898.txt

Soutenance de thèse à l’Uac : Affizou Ganda, nouveau docteur en agronomie

Le centre numérique de l’université d’Abomey Calavi a abrité la cérémonie de soutenance de Monsieur Affizou Ganda le vendredi 10 octobre 2020. À l’issue de sa présentation, l’impétrant a été élevé au rang de docteur en agronomie de l’école doctorale de la science agronomique et de l’eau.

Mention très honorable avec les félicitations des jurys. C’est la plus grande information contenue dans la décision prononcée par le jury qui a évalué les travaux de recherche de Monsieur Affizou Ganda, désormais Maître des sciences Agronomique et de l’eau, Option Ressources phito génétique de protection des cultures. Ce tout nouveau docteur en agronomie a mené ses travaux de recherche sur la «Potentialité de production des larves de la mouche domestique (Musca domestica L. 1758) sur différents substrats ou sous-produits végétaux et animaux et évaluation de leur mode de conservation» En terme plus clair, il s’agit de la production de lave de mouche nutritif pour les animaux, afin d’accroître leur niveau de productivité.

De cette présentation, il faut comprendre que la plupart des systèmes de production animale, les coûts prohibitifs des aliments, y compris la farine de viande, la farine de poisson et la farine de soja, constituent la contrainte majeure au développement du secteur. Alors, l’exploitation et le développement de sources de protéines non conventionnelles connues ainsi que l’identification et l’introduction de nouvelles sources d’origine végétale et animale s’imposent. Aussi, l’utilisation d’insectes tels que les larves de la mouche domestique, Musca domestica L. 1758 (Diptera : Muscidae) comme source alternative de protéines dans l’alimentation animale devient de plus en plus pratiquée à l’échelle mondiale. C’est donc pour développer des systèmes efficients de production, de séchage et de stockage des larves de M. domestica que la présent travail a vu le jour.

Des études ont été entreprises par l’impétrant pour identifier d’une part les invertébrés utilisés comme sources non conventionnelles de protéines dans l’alimentation des volailles et d’autre part les substrats pouvant être utilisés pour la production de larves de mouche. Aussi, pour une meilleure contribution des larves de mouche à l’alimentation animale, d’autres aspects tels que la pathogénéité, l’effet des facteurs environnementaux le séchage et la conservation de ces larves et la rentabilité économique et financière d’une telle technologie doivent être sur évalués.

Il faut dire que les résultats de ces travaux de recherche viennent soulager les éleveurs qui ont besoin de protéine pour leur volailles. Lesquels travaux ont été appréciés par le professeur Adam AHANCHEDE de l’Université d’Abomey-Calavi (Président du jury), le Professeur Diarra KARAMOKO de Université Cheik Anta Diop du Sénégal (Rapporteur), le Professeur Komina AMEVOIN de l’Université de Lomé (Rapporteur), le Dr (DR) Guy Appolinaire MENSAH d’INRAB Bénin (Rapporteur), le Professeur Christophe CHRYSOSTOME de l’Université d’Abomey-Calavi (Examinateur), le Professeur Innocent Yaou BOKOSSA de l’Université d’Abomey-Calavi (Examinateur), le Dr Marc KENIS de CABI Suisse (Examinateur) et la Dr (MC) Elisabeth T. ZANNOU de l’Université d’Abomey-Calavi Bénin (Directrice).

Aimé AKEKE

Check Also

UAC/COUS- AC: démarrage des inscriptions pour l’obtention des cabines universitaire ce mardi 19 octobre

Les inscriptions pour l’attribution des cabines universitaires ont débuté ce mardi 19 octobre 2021.Le hall …

PSG: Un maillot dédicacé de Lionel Messi offert au pape François

Le lundi 18 octobre 2021, le premier ministre français Jean Castex a été reçu par …

Didier Drogba nommé ambassadeur de l’OMS pour le sport et la santé.

L’ex-international ivoirien Didier Drogba, a été nommé le lundi 18 octobre 2021, Ambassadeur de bonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *