SOUTENANCE DE THÈSE DE DOCTORAT À L’EDSVT/UAC: Idelphonse Ahogni évalue la durabilité et l’efficacité des moustiquaires imprégnées

178

L’École doctorale des sciences de la vie et de la terre de l’Université d’Abomey Calavi a enregistré le mercredi 25 novembre 2020 un nouveau Docteur en spécialité entomologie médicale et vétérinaire. Il s’agit de Idelphonse Bonaventure Ahogni qui a exposé les résultats de ces travaux de recherche sur la durabilité et l’efficacité des moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée(MILD).

Mention très honorable avec félicitations des membres du jury. C’est par cette mention que Idelphonse Ahogni a été conduit au rang de docteur en Science de la vie et de la terre de la faculté des sciences et techniques de l’Université d’Abomey Calavi. Il a présenté les fruits de ces travaux de recherche devant un jury international présidé par le Professeur Clément AGBANGLA, Directeur de l’école doctorale sciences de la vie et de la terre. L’impétrant a effectué ses recherches sur la ” durabilité et impact sur l’infection de plasmodium falciparum à l’anémie chez les enfants de moins de 5 ans de huit types de moustiquaires dans huit communes du Benin”. Une recherche qui vise à évaluer la durabilité et l’efficacité dans le temps des MILDs dans différents faciès éco-géographiques du Bénin et leur impact sur l’infection à Plasmodium falciparum et l’anémie à travers un essai contrôlé randomisé dans une communauté rurale. Au cours de son exposé, il a indiqué que la distribution des MILD est l’une des principales stratégies de lutte contre le paludisme en Afrique subsaharienne. Pour ce dernier, ces résultats suggèrent que la barrière physique conférée par les MILD peut être significativement affectée pendant le cours normal de leur utilisation. “ses recherches vont permettre à l’OMS de comprendre les réalités du terrain comparativement à celle de laboratoire. Et de plus prendre les précautions pour les nouvelles moustiquaires à mettre à la disposition de la population pour une longue durée” a t-il ajouté. A en croire le président du jury, Professeur Clément AGBANGLA, l’impétrant a fait un bon travail sur un sujet d’actualité et ceci permettra un bon survi des moustiquaires pour une bonne durée de vie puis invite l’OMS à recommander aux programmes de lutte contre le paludisme (PNLP), de faire une surveillance systématique de la durabilité des MILDs dans les conditions réelles d’utilisation suivant un protocole standard établi par le WHOPES. Dans la même logique, le Directeur de thèse du jeune docteur, Professeur Martin CODJO AKOGBETO, invite les autorités à prendre compte les recommandations faites par son disciple pour le développement de la nation. Idelphonse Ahogni pense poursuivre ses études dans le même sens afin d’apporter des solutions adéquates aux problèmes de santé de la population.


Robert Dodji AMENOUWOGBE(Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *