SOUTENANCE DE THESES A LA FASHS : Talata Souleymane MODIBO KARIM, nouveau Dr de l’Université d’Abomey-Calavi

85

L’amphithéâtre Houdégbé de l’université d’Abomey-Calavi a abrité le jeudi 19 Novembre 2020, la soutenance publique de la thèse de Souleymane MODIBO KARIM, désormais Docteur de l’Université d’Abomey-Calavi dans la spécialité Sociologie de développement, option : migration et mobilités sociales. Planché sous le thème de « Migration et mobilités sociales des jeunes de la commune de Djougou » en présentiel et par visioconférence, il s’en est sortir avec la mention Très Honorable, et appréciation des membres du jury.

  Photo de famille

Conforment à l’arrêté rectoral N°715-2020/UAC du 13 Novembre 2020, portant autorisation de soutenance de thèse à l’Université d’Abomey-Calavi, MODIBO KARIM Talata Souleymane fait dorénavant partir des Docteurs de l’Université d’Abomey-Calavi. C’est bien ce qui en résulte, après avoir défendu sa thèse devant un jury composé de six (6) Membres, et  présidé par Brice TINTIN, Professeur Titulaire à l’Université d’Abomey-Calavi.

Encadré par Monique OUASSA KOUARO, Maître Conférence des universités du CAMES et Directrice du Laboratoire d’Anthropologie Appliquée et d’Education au Développement Durable (LAAEDD), l’impétrant a eu à présenter durant vingt-sept (27) minutes d’horloge les résultats essentiels de ses travaux de recherche portant sur la migration et les mobilités sociales des jeunes de la commune de Djougou.

Si l’objectif général de ses recherches, est d’analyser les facteurs qui favorisent cette migration, il faut noter que les résultats obtenus révèlent bien les motivations de ces jeunes notamment leurs perceptions sociales de la migration. A l’en croire la migration dans la commune de Djougou est un construit social admit par la société. Il affirme en effet que pour cette communauté, « tous les jeunes sont appelés à sortir, aller en aventure et chercher quelques choses ».

Heureux d’avoir gravir une fois de plus les échelons de grades universitaires, Souleymane MODIBO n’a pas manqué de manifester toute sa gratitude aux membres du jury, de même qu’à toute l’assistance ayant massivement faire déplacement.

Notons par ailleurs comme l’a témoigné la Directrice de thèse que, Talata Souleymane MODIBO KARIM a été un candidat très actif dans l’animation de la vie scientifique universitaire à travers le LAAEDD. Il compte à son actif, plus de 13 articles scientifiques, parus dans des revues internationales ; et a participé à plusieurs colloques nationaux et sous-régionaux.

Sèna Serge ADJAKOU.



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *