Accueil

Sport à l’Université d’Abomey-Calavi : Bras de fer entre Christelle Houndonougbo et l’Ensemble sportif des étudiants 

61

 

Christelle Houndonougbo, Directrice du Centre des Oeuvres Universitaires et sociales

Christelle Houndonougbo, Directrice du Centre des Oeuvres Universitaires et sociales

Le centre des œuvres universitaires et sociales de l’université d’Abomey-calavi et l’ensemble sportif des étudiants ne s’entendent pas sur la politique de gestion des équipes universitaires. Cet état de chose pourra être préjudiciable au bon déroulement des activités sportives à l’Uac.

Ancienne athlète de l’Ensemble sportif des étudiants (Ese), Christelle Houndonougbo a voulu définir une  nouvelle stratégie de gestion des sports à l’Uac. Cette envie de la directrice du cous/Ac de changer les choses n’est pas du goût des responsables de l’Ese. L’institution estudiantine qui fait la promotion du sport se sent substituer par le Centre des œuvres universitaires et sociales. Or, depuis que cet ensemble est créé,  il a toujours inscrit et défendu les intérêts des équipes universitaires auprès des fédérations nationales. En effet, tout a commencé quand la directrice du Cous aurait émis le vœu de devenir la patronne de toutes les équipes universitaires. Cette proposition a été rejetée de facto par les membres de l’Ese. Aux dires de ces derniers, la relation Cous-Ese a alors pris un coup. Mais l’institution dirigée par Florent Fulbert Gnimassoun n’est pas restée inactive. Alors que l’Ensemble se prépare pour inscrire l’équipe universitaire de football (Unb fc)  au championnat de transition, la directrice du Cous/Ac  aurait déjà mené des démarches auprès du Conor. Et ces démarches seraient de ne pas engager l’Unb fc dans le championnat de transition. Et tout ceci sans associer l’Ese. Cet acte a poussé les responsables de l’institution à organiser une session extraordinaire pour se remémorer des textes de la Fbf.

Le risque est grand…

Selon les textes qui régissent la Fédération béninoise de Football (Fbf), une équipe qui ne participe pas au championnat est directement reléguée dans une ligue inférieure. Ce qui voudra dire que si l’Unb fc ne joue pas la ligue 2, elle sera reléguée en ligue régionale dès l’année prochaine. Après la relecture des textes, le bureau exécutif de l’Ese a alors pris la décision de mouiller le maillot en s’octroyant le cahier de charge pour faire participer l’équipe universitaire au championnat. Néanmoins, les responsables de cet ensemble des étudiants ont dit rencontrer la directrice du Cous avant l’achat du cahier. Pour eux, ils ne sont pas convaincus des arguments que Christelle Houndonougbo leur aurait donnés.

La réponse du Cous !

L’autorité serait  pour ainsi dire frustrée que les responsables de l’Ese n’aient pas respectés sa décision. Pour cela, le Cous aurait pris la décision de suspendre toutes les aides qu’il apporte au sport universitaire (plus de bus, plus d’aides matérielles ; financières et autres). Approchés, les interlocuteurs du Cous sur le campus  d’Abomey-Calavi  se disent « ne pas autoriser à parler  » de cette guéguerre entre le Cous et l’Ese.

Richard N. HOUNSOSSOU

 



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *