Tentative de blocage des compositions de la FAST à l’UAC : Le mouvement étudiant aussitôt estompé

86
La riposte!

La riposte!

Composition sous haute surveillance des hommes en uniformes. C’est le constat fait sur le campus d’Abomey-Calavi ce mardi 16 août 2016 pour empêcher les étudiants en grève d’interrompre  les examens de la FAST. Pour les raisons d’invalidation de l’année universitaire 2015-2016 à la faculté des lettres, arts et sciences humaines, de la suspension de 21 étudiants de la même faculté, et surtout de la crise de la session unique, les responsables des trois organisations estudiantines à caractère syndical ont ordonné une motion de grève illimitée à l’UAC. Et c’est en vue de faire respecter cette motion que ces derniers, très tôt ce mardi 16 août 2016, se sont rendus sur le campus d’Abomey-Calavi pour renvoyer les étudiants qui sont venus composer à la FAST. Mais la riposte des gendarmes et policiers invités par les autorités a transformé le campus en un champ d’échauffourées pour quelques minutes. Les forces de l’ordre ayant pris le dessus, les étudiants ont ainsi déserté les lieux laissant place aux compositions de ladite faculté. Dans la foulée, Prince Aké, président de l’UNSEB et quelques étudiants manifestants ont été arrêtés. La grève est-elle ainsi ratée ? Les prochains jours vont apporter la confirmation.
Cédrique Kouami KOUDOKPON



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *